Features

Tout savoir sur le paludisme

paludisme-moustiques
Elles font partie du quotidien de millions de personnes de par le monde, font ou ont fait l’actualité. Leurs conséquences se déclinent en bilans macabres, peine et détresse. S’il existe des alternatives pour les contrer, la meilleure façon de les combattre se résume à une chose : la prévention. Elles, ce sont les pathologies. Nous vous proposons aujourd’hui de tout savoir sur le paludisme.

Véritable pathologie planétaire car touchant près de 40% de la population mondiale, le paludisme est une maladie causée par un moustique, l’anophèle femelle. En piquant l’homme, il lui inocule un parasite, le Plasmodium, responsable de la maladie. On distingue 4 types de Plasmodium, notamment le Plasmodium Falciparum, le Plasmodium vivax, le Plasmodium malariae, et le Plasmodium ovale. Ceci dit, le Plasmodium falciparum est de loin le plus mortel dans la mesure où 90% des décès relatifs à la maladie lui sont imputables.

Le paludisme : quels symptômes ?

La liste est pour le moins longue, mais on peut notamment évoquer : la fièvre, les céphalées, les courbatures, les frissons, un affaiblissement général, des vomissements. En présence de ces signes, il est recommandé de se rapprocher d’un centre de santé.

Le paludisme : traitement et prévention

La tendance actuelle est à l’utilisation des Combinaisons Thérapeutiques à base d’Arthémisinine (CTA) pour traiter les infections malariques. Mais quid de la prévention ?

Elle consiste surtout à lutter contre les vecteurs de transmission de la maladie, notamment les moustiques. Ladite prévention peut non seulement consister en des pulvérisations, mais aussi en l’utilisation de moustiquaires imprégnées et l’élimination des gîtes de moustiques.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le paludisme dans l’actualité

Les mauvaises nouvelles :

- Le paludisme a occasionné au minimum 584 000 décès en 2013, sur les 198 millions de cas enregistrés.

- Bien que moins médiatique, le paludisme a apparemment fait plus de victimes que le virus Ebola en Afrique de l’Ouest, ces derniers mois, dont plus de 2 400 en Guinée.

Un peu d’optimisme pour changer :

En juillet 2013, Moctar Dembélé (Burkina Faso) et Gérard Niyondiko (Burundi) ont été primés par l’université californienne de Berkeley pour avoir mis au point un savon contre le paludisme. Ce dernier permettrait d’éloigner les moustiques et de tuer leurs larves.

Microsoft a récemment lancé le « Projet Premonition » consistant à mettre au point, d’ici 5 ans, des drones permettant de lutter contre les moustiques.

Selon le directeur général de l’OMS, les 4 pays que voici sont parvenus à éliminer le paludisme. Il s’agit des Emirats Arabes Unis en 2007, du Maroc et du Turkménistan en 2010, et enfin, de l’Arménie en 2011.

En somme, même s’il existe, entre le paludisme et l’Afrique, une longue histoire de désamour dont l’épilogue ne semble pas pour demain, les efforts déployés pour combattre cette maladie ne devraient, pour leur part, pas cesser de se multiplier.

FRANCIS AHLÉ

Populaires cette semaine

To Top