Features

Toujours mécontents, les soldats de la Misca promettent une nouvelle marche

Jeune_Afrique_revolte_militaires_Misca

Ils réclament le paiement total de leurs primes et le versement du reste de la paye de la Minusca. Des pourparlers ont été entamés entre les militaires en colère et le haut commandement. 

Aurons  nous droit à un nouveau  mouvement d’humeur  des soldats du contingent déployés  dans le cadre de la mission de stabilisation de la Centrafrique ?  C’est du moins ce que promettent ces militaires si la totalité de leurs primes ne leur est pas reversée.

On se souvient que les primes des militaires  avaient été payées dans l’urgence le 10 septembre 2015, après  une marche inédite  de quelques 200 soldats dans les rues  de Yaoundé. Selon certains éléments de ce  contingent de la Misca dont les propos sont relayés dans les colonnes du quotidien Le Messager édition du jeudi 1er octobre 2015, «le compte n y était pas».

En plus du reliquat exigé, les militaires réclament  aussi le versement du reste de la paye dans le cadre de la Mission Multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République  Centrafrique (Minusca).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ces éléments expliquent que la Misca qui est à l’initiative de l’Union africaine, «devait leur verser une paye mensuelle de 700 000 FCFA par mois». Ils affirment n’avoir pas reçu plus de562. 000  Francs.   Pour la Minusca, sous mandat de l’ONU qui a pris la direction des opérations il y a plus  d’un an, les soldats déclarent que «leur contrat stipulait une prime mensuelle de 750 000 FCFA. Ils soutiennent avoir perçu seulement 250 000  FCFA».

D’après le journal, «chacun des militaires réclame à ce jour pas moins de 500.000 FCFA multiplié par le nombre de mois en mission. A cela s’ajoute quelques 112.000 FCFA, représentant les frais de permission en Centrafrique».

Des pourparlers ont été entamés entre le haut commandement «qui prend très au sérieux la menace brandie» et les militaires en colère. Un élément de la marine nationale qui s’est confié au Messager, révèle que  la hiérarchie a promis de résoudre leur problème «ils ont dit qu’on sera payé d’ici la fin du mois d’octobre».

Béatrice Kazé 

Populaires cette semaine

To Top