Features

TNT- Issa Tchiroma Bakary: «Le Chef de l’Etat a été divinement inspiré.»

TNT-issa_tchiroma_douala

Le ministre de la communication a magnifié vendredi à Douala le rôle de Paul Biya dans le choix du partenaire qui accompagnera le Cameroun dans le processus de migration vers la Télévision numérique terrestre (TNT) qui devrait être entamé au plus tard le 15 juillet 2015.

C’est un Issa Tchiroma Bakary dithyrambique envers le président de la République Paul Biya, qui est venu parler vendredi 26 juin 2015 à Douala, de l’arrimage du Cameroun à la Télévision Numérique Terrestre (TNT). Le ministre de la communication a expliqué que le chef de l’Etat camerounais, par ses instructions, a permis au Cameroun d’économiser beaucoup d’argent. «Je peux vous dire que le chef de l’Etat a été divinement inspiré. Grâce à cette communication, notre pays a économisé 62 milliards. C’est-à-dire que s’il n’y avait pas eu cette compétition, notre pays n’aurait pas économisé 62 milliards. Nous avons obéi aux instructions et grâce à cela nous avons économisé 62 milliards. A terme, l’on économisera plus de 100 milliards grâce à cela», a-t-il expliqué mot pour mot aux journalistes réunis à l’agence Camtel d’Akwa.

Plus tôt, l’ancien militant de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) a rappelé les conditions de l’enclenchement du processus d’arrimage du Cameroun à la TNT. Il dit avoir été abordé par les Sud-Africains, les Français, les chinois, les Américains. Sans qu’un accord soit conclu.  Il y a ensuite eu les Sud-coréens avec qui «ça a failli marcher». Malheureusement, les deux parties ne se sont pas accordées sur le taux d’intérêt et la durée du  prêt. «La Banque mondiale et les autres investisseurs aux côtés du Cameroun nous ont fait part de  ce que, au-delà de 2%, le prêt n’est pas supportable pour le gouvernement et ensuite, il fallait un certain temps de différé et de temps pour rembourser la dette», justifie Issa Tchiroma.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Par la suite, Paul Biya demande au ministre des marchés publics de mettre les Chinois Zte, Star time et Huawei en compétition. Ce qui est fait. Les experts venus de diverses administrations et structures concernées par le processus d’arrimage à la TNT étudient les dossiers et les soumettent au président de la République. Celui-ci choisit Star Time que Tchiroma présente comme une «société qui partout en Afrique accompagne les Etats». C’est elle qui a financé l’achat du matériel qui va servir à expérimenter la TNT au Cameroun.  Cette technologie entrera en vigueur «au plus tard le 15 juillet 2015», a annoncé Issa Tchiroma Bakary. Elle ne concernera pas les radios. La télévision publique sera chargée de diffuser la TNT. Au moins 6 télévisions pourront émettre sur la même fréquence. 30 d’entre elles seulement seront retenues. Les heureuses élues sont celles qui auront montré qu’elles sont capables de fournir au moins 70% de programmes produits sur place au Cameroun. Jusqu’ici le Malawi, le Rwanda, l’Ile Maurice, la Tanzanie et le Mozambique sont les seuls pays d’Afrique qui se sont mis à la TNT.

Robert Ndonkou   

Populaires cette semaine

To Top