Features

TIC: La chine compte investir 75 milliards de FCFA pour interconnecter les universités d’Etat camerounaises

l’-université_douala_doyen

L’information a été révélée le 26 août 2015 à la faveur d’une audience accordée par le ministre Jacques Fame Ndongo à une délégation d’entrepreneurs chinois. Zhao Dhezi est le chef de la délégation chinoise de la société Sichuang Communication Telecom Construction Company reçue en audience le mercredi 26 août dernier au ministère de l’enseignement supérieur (Minesup) par le chef de ce département, le Prof. Jacques Fame Ndongo.

Au sortir de l’audience, l’industriel chinois a déclaré face à la presse qu’un accord cadre pour le financement d’un projet d’interconnexion numérique des universités d’Etat, pour un montant de 75 milliards de francs Cfa, avait été signé entre son gouvernement et le Cameroun. « L’implémentation de ce projet permettra par exemple, à un enseignant qui se trouve dans son bureau au ministère, de dispenser son cours à partir de son bureau à ses étudiants se trouvant dans l’un des amphithéâtres d’une des universités d’Etat du pays. » a-t-il ajouté pour illustrer son propos.

Baptisé «e-National Higher Education Network», le projet qui consiste globalement en la mise en réseau des universités camerounaises, vise à « arrimer le Cameroun aux normes de l’enseignement numérique international ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A titre de comparaison, ce nouveau projet est gigantesque en comparaison des 400 millions annoncé le 30 avril 2015 par le gouvernement camerounais dans le cadre de ce qui a été nommé « fonds spécial des télécommunications » et qui est destiné à « moderniser les infrastructures numériques dans les universités publiques du Cameroun, notamment à travers l’acquisition d’une bande passante afin de démocratiser l’usage de l’Internet dans les universités camerounaises » tel que claironner du côté du Minesup.

Bonne nouvelle donc pour les étudiants des 08 université d’Etat que compte désormais le Cameroun, qui pourront grâce à la Chine bénéficier d’un vrai projet d’interconnexion à hauteur de 75 milliards de FCFA… une somme à des années-lumière des maigres 400 millions du fameux « fonds spécial des télécommunications » du Minesup dont de nombreux spécialistes se sont demandés au mois d’avril dernier si elle était à même de supporter ne serait-ce qu’une année de connexion Internet avec une vrai bande passante dans tous les campus du pays.

Seul bémol au bas du tableau, la mise à l’écart des universités privés ou des IPES (Institut professionnels d’enseignement supérieur) encore engagées dans une rivalité vaine avec leurs sœurs publiques qui forment pourtant toutes en fin de compte les camerounais de tous bords.

Patrick Dongo

Populaires cette semaine

To Top