Features

TIC: Le Chef de l’Etat veut une plus grande implication du gouvernement sur les réseaux sociaux

journalistes-formés-en-TIC

Le Président de la République, Paul Biya, vient de prescrire à ses Ministres plus de visibilité sur internet et notamment sur les réseaux sociaux. L’annonce est du Ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. «Le chef de l’Etat nous a demandé d’être plus présents sur les réseaux sociaux», indiquait-il vendredi dernier, lors d’un point de presse sur la situation sécuritaire au Cameroun.

Cet aveu n’a pas laissé les journalistes présents indifférents. Il a été repris par plusieurs médias dès le 4 avril. Cet appel intervient dans un contexte marqué par une quasi absence des membres du gouvernement sur les réseaux sociaux, constate la rédaction de TicMag. Certains Ministres ont même affirmé dans des communiqués publiés après une «usurpation d’identité sur Facebook», qu’ils ne possèdaient aucun compte sur les réseaux sociaux.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’était le cas du Premier Ministre, Philemon Yang, du Ministre de l’Eau et de l’Energie Basile Atangana Kouna, ou encore l’actuel Ministre des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o, quand il était Ministre de la Défense. Dans le même registre, l’ancien international camerounais Roger Milla affirmait aussi ne posséder aucun compte sur les réseaux sociaux, tout comme Ibrahim Talba Malla, Directeur Général de la SONARA, qui déclarait en septembre 2015 qu’il «n’a jamais possédé de profil Facebook».

Selon TicMag, cette prescription tranche avec l’exhortation faite par Paul Biya dans son discours à la jeunesse le 10 février 2015: «Vous devez surtout vous méfier des chants trompeurs des oiseaux de mauvais augure, ces marchands d’illusion qui n’ont pour projet que la déstabilisation via les réseaux sociaux. Ces prophètes irresponsables cherchent de façon évidente à vous instrumentaliser», affirmait Paul Biya. Aujourd’hui, le gouvernement camerounais semble avoir pris la mesure de l’importance de communiquer sur les «nouveaux médias».

Onana N. Aaron

 

Populaires cette semaine

To Top