Features

Tennis: Les jumelles Eloundou sur les traces des sœurs Williams

Agées de 12 ans seulement, Linda et Manuella Eloundou font la fierté du Cameroun sur les courts au-delà du triangle national sous l’œil vigilant de leur père.

Elles sont jeunes, jolies, intelligentes et ont une même passion. Nées le 18 mars 2002 à Efok par Obala dans la région du Centre, les jumelles Eloundou en plus des liens familiaux, ont une histoire en commun. Un amour fou pour le tennis qu’elles partagent depuis qu’elles ont l’âge de huit ans. Linda et Manuella Eloundou sont aujourd’hui les porte-étendard de la jeunesse camerounaise et l’expriment bien sur les courts tant sur le plan national qu’international. De futures sœurs Williams de nationalité camerounaise, dirait-on. Tenir la raquette pour elles, n’est plus un secret. « Impressionné par le succès des sœurs Williams au moment de la naissance de mes filles, alors que je ne connaissais pas grand-chose du Lawn Tennis, je me suis résolu à les guider dans cette discipline », témoigne Gaspard-Joël Eloundou, le père des Jumelles. 

Formation des Jumelles eloundou

C’est alors que les filles sont soumises à un travail acharné par leur géniteur. Rien de mieux qu’un centre approprié, pour un travail de qualité. Leurs premiers pas, elles le feront au tennis club de Yaoundé où elles sont placées sur le coaching de Paolo et Para. Huit mois après, elles ont rejoint le centre de formation des « Jeunes As » du Club France de Yaoundé. Linda et Manuella ont alors la chance d’être tenues par un expert en la personne de Léopold Atana, un diplômé de Suisse-Tennis, pétri d’expérience et réputé dans le milieu. Après 7 mois dans ce centre, le père qui a soif de la perfection, décide de mettre la barre haute. Pour cela, les jeunes tennisgirls sont soumises au cours intensifs à domicile sous l’expertise de Léopold Atana. « Je voulais un travail intense. J’ai donc décidé qu’elles devaient travailler à la maison. Ce qui leur a permis de travailler pratiquement chaque jour après les classes, soit en moyenne 12 heures par semaine », confie le père. 

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Médailles 

En septembre 2013, les jumelles Eloundou sont inscrites à l’Académie Sport/Etudes de Lomé au Togo, un centre réputé en Afrique. Elles ont désormais la chance de concilier leurs études et leur passion. « La bas, de 7h à 14h, elles vont à l’école ; de 15h à 18h, c’est le tennis et les soirs, elles peuvent réviser leurs leçons », explique Gaspard-Joël Eloundou. Dotées d’une expérience qui, certes est encore à parfaire, les pensionnaires de l’Académie Sport/Etudes de Lomé se sont imposées sur les courts dès le début d’année 2013 en enchaînant les victoires. Chacune d’elles a été vainqueur à plusieurs reprises lors des tournois nationaux et africains. En janvier 2013, Linda Eloundou alors âgée de 10 ans seulement, est surclassée dans la catégorie des 12ans et représente le Cameroun aux championnats d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest à Lomé au Togo. Elle achève la compétition en décrochant la médaille de bronze. 

A tout juste 12 ans, ces lionnes du tennis comptent à leur actif une vingtaine de trophées et une quarantaine de médailles. « Notre rêve, c’est de devenir professionnelles de tennis et de remporter les grands chelems », affirment les stars de la raquette. C’est dire qu’elles ont encore tout à prouver chez les grands. Leur dernière récompense, elles l’ont décrochée aux championnats d’Afrique qui se sont tenus au Sénégal du 21 au 27 juin 2014. Linda et Manuella se sont imposées dans la catégorie des filles en décrochant 8 médailles, dont, 5 en or et 3 en argent. Grâce à cette performance, les filles Eloundou ont été présélectionnées pour entrer au centre africain de tennis à Casablanca au Maroc. Un parcours plutôt glorieux, qui rendra sûrement fier leur papounet chéri. 

© Marie Louise MAMGUE | Cameroon-Info.Net

Populaires cette semaine

To Top