Features

Téléphonie mobile: Pourquoi Camtel et Nextell sont à la traîne ?

Orange-Cameroun-opérateurs-4G-3G- Téléphonie-Mobile

Par rapport à l’année 2014, en septembre 2015, on a enregistré une progression du taux de pénétration mobile de 9% pour se fixer à 80%, soit en tout 16,6 millions d’abonnés au Cameroun. Ces chiffres sont tirés du récent rapport de l’Agence de régulation des télécommunications (ART).

Le journal Défis Actuels édition du 16 au 23 février 2016 écrit que les statistiques « révèlent que la filiale camerounaise de l’opérateur sud-africain MTN est le leader de la téléphonie mobile au Cameroun ». Il se taille la part du lion avec 57,04% contre 36,8% pour Orange Cameroun. Nextell l’entreprise vietnamienne enregistre 4,66% et Camtel l’opérateur public a 1,4%. Et le journal relève tout de même que des experts émettent des réserves sur ce rapport de l’ART. Cependant il écrit « les résultats de Camtel restent inquiétants ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Du point de vue des avisés, le problème de Camtel serait lié à la stratégie mise en place. « C’est une entreprise de téléphonie étatique. Pendant longtemps, elle a eu le quasi-monopole sur le marché. L’entrée de MTN et Orange dans notre territoire lui aurait fait développer des stratégies de contre-attaques. Quoiqu’il en soit, Camtel est trop passif et ne sait pas faire face à la concurrence », explique Jean Pierre Mouthé ingénieur en réseaux et télécommunications. En fait, il faut aussi savoir que le statut quo de l’entreprise étatique ne contribue pas à ce qu’elle augmente sa clientèle. Car une source indique qu’ « aujourd’hui, Camtel n’a pas encore sa licence mobile. L’Etat devrait passer d’abord les intérêts de ses structures avant ceux des étrangers ». L’ART à ce sujet dit qu’après l’effectivité de l’exploitation de sa licence mobile, Camtel devrait passer de 22 000 à 412 000 clients. Les experts en réseaux et télécommunications indiquent que l’opérateur public peut se tailler une grosse part du marché de la téléphonie après la mise en service de la fibre optique.

Pour ce qui est de Nextell, son faible taux d’abonnés serait lié à son arrivée tardive au Cameroun. Depuis un an il faut noter tout de même qu’il a enregistré plus d’un million d’abonnés. Pour l’opérateur ce nombre s’explique par la qualité de service à laquelle ont droit les abonnés. Cependant les marketeurs affirment que le « nouveau venu » peut faire mieux. En multipliant par exemple les campagnes publicitaires et promotionnelles comme le font les autres opérateurs.

Liliane J. Ndangue

 

Populaires cette semaine

To Top