Features

Télécommunications: L’ART renforce son système de contrôle

cameroun-jean-louis-beh-mengue-le-dg-de-l-art

L’ART s’est dotée d’outils de pointe et d’importants équipements présentés mardi à Yaoundé. De l’aveu des responsables des services compétents au sein de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), mardi à Yaoundé, c’est par centaines que les plaintes des populations arrivent. Celles-ci déclarent être en danger dans leurs zones de vie respectives, à cause des ondes radioélectriques, devenues nombreuses, de la présence de plusieurs compagnies de téléphonie.

Face à ces allégations, l’ART n’avait pas encore d’outils et de moyens techniques pour contrôler la poussée de ces ondes et évaluer son niveau de nuisance possible. Mais depuis hier et sur instruction et appui du gouvernement, la structure en charge de réguler le secteur des télécommunications, a acquis des mesureurs de champs. Cet outil est adéquat pour le contrôle des maximas et des minima des ondes radio-électriques dans notre environnement. Par ailleurs, afin d’accroître la sécurité maritime, l’ART peut déjà identifier les navires qui accostent sur les eaux nationales et, en tems réel, répercuter un cri de détresse en cas d’accidents. Sur un autre plan, l’ART s’engage à assurer le contrôle de l’utilisation des fréquences. Avec l’équipement acquis, l’agence s’engage à détecter toutes les utilisations de spectres non-autorisées. Ce qui permettra, d’après les experts, de traiter les signaux captés pour une communication fluide et de qualité. A cet  arsenal technique et technologique, s’ajoute 14 véhicules 4X4 pour le déploiement sur le terrain.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Face à ce saut qualitatif, le directeur général de l’ART, Jean Louis Beh Mengue, a indiqué que l’agence va assurer un maillage national en termes de contrôle de spectre de fréquences radioélectriques. « Cela permettra aussi d’assurer l’autorité de l’ART sur le contrôle des opérateurs de téléphonie mobile, qui remettaient souvent en cause nos résultats du fait du matériel peu adapté. Ce qui nous amenait souvent à réviser des sanctions prononcées à leur encontre », s’est réjoui le Dg. Grâce à cet appui du gouvernement, l’ART se dit prête pour assurer un contrôle selon les normes en la matière, dans un environnement où quatre opérateurs de téléphonie contrôlent près de 16 millions d’abonnés. Ces derniers formulant des plaintes sur la qualité du service, surtout avec l’avènement de la 3G. Par ailleurs, avec des moyens roulants, les experts de l’ART entendent donner le meilleur d’eux-mêmes sur le terrain. Dans les prochains jours, l’ART va  reprendre le contrôle sur le terrain.

Azize MBOHOU

Populaires cette semaine

To Top