Features

TCS: Deux caissières de la Campost poursuivies pour un détournement évalué à 96 millions de FCFA

Campost-2

Les deux femmes qui risquent la prison à vie auraient effectué des versements, retraits et remboursements fictifs à l’agence de la Cameroon Postal service (Campost) de Nlongkak à Yaoundé, entre janvier 2012 et mars 2014.

Selon le récit de l’accusation relayé par le journal Kalara de ce lundi 17 août 2015, tout a commencé le 1er mars 2014, suite à la prise de service de Désiré Tchuinté comme nouveau chef d’agence Campost de Nlongkak à Yaoundé. A peine installé, le nouveau chef d’agence est aussitôt informé de l’existence des pratiques qui consistent à effectuer des versements et retraits fictifs dans le compte de certains clients.

Pour mettre un terme à ces pratiques, Désiré Tchuinté se charge de veiller lui-même à la régularité des opérations menées dans son service, précisément en ce qui concerne la caisse d’Epargne. D’après l’avocat général« il instaure un système de contrôle quotidien en demandant à ses collaborateurs de lui remettre à la fin de chaque journée de travail tous les documents qu’ils ont utilisés pour effectuer les opérations de versements, de retrait et de remboursement ».

A en croire le récit de l’avocat général « le 8 mars 2014 c’est-à-dire sept jours après la mise en place du système de contrôle quotidien, le chef d’agence découvre que l’agent de guichet Fouelefack Demanou a procédé à un remboursement de 180 mille francs dans le compte de Marie Kenfack or, le compte de cette cliente ne présentait pas une telle provision. Cette opération a été validée par Christine Ayemag Mpalla Essomba qui était le chef section guichet ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A la découverte de cette opération irrégulière, rapporte le journal le chef d’agence va adresser une demande d’explication aux deux dames. « Christine Ayemag Mpalla Essomba à répondu que cette opération irrégulière a échappé à sa vigilance. Louise Fouelefack Demanou a de son coté, déclaré qu’elle ignorait que ladite opération de remboursement était entachée d’irrégularité », explique l’avocat général.   

Peu convaincu par ces explications, Desiré Tchuinté le chef d’agence va saisir la délégation régionale de la Campost du Centre. C’est alors qu’elle dépêche sur les lieux une équipe de contrôle de trois inspecteurs avec pour mission de procéder à un contrôle général allant de janvier 2012 à mars 2014. Cette équipe va mettre en lumière l’existence de 76 états de remboursements non justifiés, mais aussi beaucoup d’irrégularités dans les opérations de virement et de retraits effectués par certains clients.

Selon l’avocat général, ces opérations irrégulières ont causé un préjudice de 96,167 millions de francs à la Campost. Christine Ayemag Mpalla Essomba a été mise en détention provisoire à la prison de Kondengui depuis le 27 septembre 2014. Elle est d’ailleurs la seule présente  lors des audiences devant les juges du Tribunal criminel spécial puisque sa coaccusée, Louise Fouelefack épouse Demanou a fondu dans la nature. Un mandat d’arrêt a été lancé contre elle.

Béatrice Kazé

Populaires cette semaine

To Top