Features

Tchad: Engagé dans une Lutte sans merci contre Boko Haram

boko-haram-tchad

Le géostratège camerounais Joseph Vincent Ntuda Ebodé explique le ralliement du Tchad à la cause du Cameroun, engagé dans une lutte sans merci contre la secte terroriste Boko Haram. Dans les colonnes du quotidien Mutations édition du 16 janvier 2015, l’enseignant de l’université de Yaoundé 2 Soa explique que le Tchad n’avait pas d’autre choix que d’entrer dans le conflit.

« Le Tchad, à mon sens, est pris dans un étau. D’un côté, il ne peut se rendre complice d’une déstabilisation du Cameroun sans lutter contre ses propres intérêts ; de l’autre, il ne peut trop s’engager sans susciter sur son territoire un activisme de Boko Haram », analyse le Professeur Ntuda Ebodé. Qui ajoute qu’ « après la prise de Baga, le Tchad s’est rendu compte que la la neutralité dans la guerre contre Boko Haram est non productive ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La chute de Baga a selon lui, fait se décider  les Tchadiens. La gestion des réfugiés chassés par les attaques de Boko Haram et installés sur son territoire aussi l’aurait, croit-il amené à revoir sa position. Le spécialiste croit cependant que la victoire contre Boko Haram ne sera possible que si les deux nouveaux alliés jouent « franc jeu ». C’est-à-dire en échangeant leurs renseignements et en défendant leurs territoires respectifs. Il soutient par ailleurs que le Tchad, le Niger et le Cameroun « qu’ils s’aiment ou ne s’aiment pas, sont obligés de constituer une coalition stratégique d’opportunité ».

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top