Après avoir stagné à 2% pendant longtemps (à l’époque du règne de l’ADSL), et progressé jusqu’à 7% grâce au dynamisme observé dans les usages de la téléphonie mobile, le taux d’accès à l’Internet au Cameroun a atteint 25,6% à fin décembre 2015, a-t-on appris le 13 décembre 2016 à Yaoundé. C’était au cours de la présentation par l’équipementier Ericsson de son rapport sur la mobilité publié en novembre dernier.

Selon les responsables de la filiale camerounaise de cette firme télécoms suédoise, ces statistiques sont révélées par l’Union internationale des télécommunications (UIT) et l’Ericsson Mobility Report de juin 2016.

L’analyse des mêmes chiffres permet de constater que le taux d’accès à l’Internet au Cameroun dépasse celui de la région Afrique subsaharienne, qui se situait à seulement 20% sur la même période.


A l’observation, la progression fulgurante de l’accès à l’Internet au Cameroun correspond à l’année du lancement des services 3 et 4G par les deux leaders du marché de la téléphonie mobile que sont MTN et Orange.

Ce duopole, qui totalise environ 15 millions d’abonnés (sur 22 millions d’habitants) au mobile au Cameroun, venait ainsi rejoindre sur cette technologie l’opérateur Nextell, premier bénéficiaire d’une licence 3G dans le pays, qui était arrivé sur ce segment de marché six mois plus tôt. «La 4G a démarré très rapidement au Cameroun. Les opérateurs la déploient très vite. Ce n’est pas souvent le cas dans d’autres pays», fait remarquer Olivier Vandermoten, le DG d’Ericsson Cameroun.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pourtant, insiste Appolinaire Mebanga, Account Manager chez Ericsson Cameroun, «en mars 2015, le Cameroun était l’un des deux pays d’Afrique subsaharienne à être à la traîne sur le déploiement des services 3 et 4G, que MTN et Orange ont finalement lancé la même année».

Mais, à côté du déploiement des technologies 3 et 4G, la forte progression de l’accès à l’internet dans le pays, grâce notamment à l’internet mobile, peut s’expliquer par l’augmentation tout aussi fulgurante de l’utilisation des smartphones par les abonnés au mobile.

De ce point de vue, dans ses états financiers à fin juin 2016, le groupe télécoms Sud-africain MTN International, a annoncé que le nombre de smartphones sur son réseau au Cameroun a atteint 2,6 millions d’appareils, en augmentation de 34,1%.

Drivée par l’avènement de la 3 et la 4G, puis par la mode des smartphones chez les abonnés au mobile, l’évolution de l’accès à l’Internet au Cameroun attire également de nouveaux opérateurs, certainement aguichés par les opportunités qu’offre ce marché. Il en est ainsi de Vodafone, qui s’est positionné depuis quelques mois sur le marché de la LTE.

Brice R. Mbodiam