Features

Suspension d’ Afrique Media : ce qui échappe au CNC

Afrique-Media-Cnc-la-presse

L’homme d’affaires américain Donald Trump candidat à la candidature du parti républicain pour les élections présidentielles  a subi un véritable lynchage médiatique pendant le premier débat présidentiel de son parti qui a eu lieu Jeudi dernier le 6 Août. C’est l’avis de beaucoup d’observateurs de cet événement  A l’inverse, Fox News Channel qui avait organisé le débat semblait vouloir faire la promotion de la candidature de Jeb Bush, le fils et le frère du 41eme et 43eme président des Etats-Unis.

A Donald Trump on posait des questions qui l’embarrassaient et le mettaient sur la défensive du genre et je paraphrase « pourquoi détestez-vous les femmes ? » ou « comment pensez-vous gérer le pays alors que vous avez fait faillite dans certaines de vos entreprises ? » alors qu’à Jeb Bush on posait des questions qui lui donnaient l’opportunité d’exposer un plan de gouvernement cohérent et de paraitre présidentiel. Par exemple, on lui posait des questions sur l’éducation et d’autres sujets de ce genre. Mais pourquoi la presse en veut-elle autant à Donald  Trump et apparemment à personne d’autre ?

Donald Trump est un outsider, un homme d’affaires qui dans sa façon candide d’approcher la politique et les élections dénonce les tares du système. Il a plusieurs fois laissé clairement entendre au peuple américain que leurs hommes politiques étaient vendus et contrôlés par des intérêts financiers. Il critique leurs hypocrisies et leurs habitudes du politiquement correct qui refuse de faire face aux problèmes auxquels fait face la nation. Son style direct, et sa critique du status-quo lui ont attiré la sympathie d’un certain nombre d’électeurs et l’ont propulsé a la tète des sondages du parti.  Il offre une personnalité vivante et originale en fort contraste des classiques politiciens ennuyeux et tortueux auxquels les américains ont été habitués.

Ce n’est pas que Megyn Kelly, l’une des journalistes du panel à laquelle Mr. Trump s’est attaqué après le débat ait raconté des mensonges sur lui. Il a en effet tenu des propos désobligeants sur certaines femmes. Il est aussi abrasif dans ses propos, provocateur et arrogant. Ce n’est pas comme disait Mike Adams de www.naturalnews.com  le genre de personnes que vous aimeriez avoir au diner ni à qui vous aimeriez donner votre fille en mariage. En même temps ce ne sont pas vraiment les critères qu’on utilise pour évaluer un candidat aux élections présidentielles. Mais le fait est que l’establishment veut le détruire pour le mettre très vite en dehors de la course aux élections car il gène. Et c’est à la presse qui affiliée à cette élite politique et aux mains d’intérêts financiers que ce travail a été confié.  Vous savez tous qu’on peut trouver des choses à dire sur n’importe quel candidat si le désir est de détruire.

Cet épisode n’est qu’un des exemples du pouvoir manipulateur des medias occidentaux. Ils peignent les personnalités aux grés de leurs intérêts.  Ils ne servent pas à informer le public mais à le manipuler selon le sens qu’ils veulent donner aux événements. Ils ne sont que des outils de la guerre permanente que livrent ces Etats et autres entités affiliées. La France et les autres pays mènent une guerre sans merci contre l’Afrique à travers leurs medias et le système d’éducation qui nous a été imposé et au travers duquel ils ont pris le contrôle de notre pensée.

C’est pourquoi  la plupart des grands journalistes et reporters des grands groupes médiatiques sont d’abord des diplômés en sciences politiques et relations internationales qui comprennent bien comment le monde fonctionne et quels sont les grands enjeux. Ils font amis-amis avec la classe politique dont ils constituent des excroissances, d’où de nombreux mariages entre les deux groupes. Pourquoi pensez-vous que l’affaire du Franc CFA ou le quadrillage stratégique des pays africains à travers les bases militaires françaises et occidentales en Afrique ne fassent pas scandale en France et ailleurs? Pensez-vous vraiment que les journalistes des medias étrangers ne savent pas ces choses? Ils le savent mais comprennent qu’il ne faut pas en parler pour l’intérêt de la France et de leurs pays ou compagnies.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Rappelez-vous la crise libyenne au cours de laquelle des chaines de télévision comme Al-jazzera montaient des images en studios prises en Inde pour faire croire au monde entier que le people libyen dans sa majorité s’était retourné contre son leader, le Colonel Kadhafi. Fox News avait de la même façon montré des images filmées en Grèce pour faire croire à des manifestations contre le Kremlin ayant lieu à Moscou.

C’est peut-être cet aspect qui échappe au Conseil National de la Communication camerounais qui a suspendu Afrique Media parce que: « certains invités ont proféré des  accusations non justifiées et des appels à la haine susceptibles de porter atteinte à l’image et à l’honneur des personnalités, d’institutions et pays étrangers »

Pourtant les medias étrangers avaient à tort et aux yeux de tout le monde accusé le président Laurent Gbagbo  de divers crimes que la CPI a en ce moment du mal à prouver. Ces mensonges ont fait le lit du reversement de son pouvoir causant la mort de milliers d’Ivoiriens. Les medias étrangers après avoir entretenu la propagande qui a disposé l’opinion publique au renversement de Saddam Hussein et au désordre en Irak passent leur temps à diaboliser le président Vladimir Putin depuis le début de la crise Ukrainienne. Certains d’entre eux appellent même à son renversement par une révolution de palais de préférence un assassinat de la même façon qu’ils le font vis-à-vis du président Bachar El Assad de Syrie. Sont-ils pour autant scellés, ni même interpellés?

De l’autre côté, il n’y a pas qu’ Afrique Media qui ait accusé la France, la Grande Bretagne et les Etats-Unis de soutenir le terrorisme. De nombreux medias sérieux de la presse alternative, tels le Réseau voltaire (www.voltairenet.org),  www.infowars.com  d’Alex Jones, Natural News, The Corbett Report  de soutenir et de financer le terrorisme. www.thetruthseeker.co.uk a même dans un article clairement dit que l’aviation américaine avait plusieurs fois par « erreur » largué des vivres, médicaments et armes a l’Etat Islamique en Syrie, concluant que cet organismes terroriste avait augmenté de puissance depuis les bombardement des Etats-Unis contre elle. Investigaction de Michel Collon a aussi accusé les pays occidentaux d’être les géniteurs et supporters de Boko Haram.

Si le CNC a suspendu Afrique Media c’est parce qu’il croit à la version officielle des événements qui leur est donnée par le système international des medias, de l’éducation et des leaders d’opinion. Ses membres qui probablement s’abreuvent dans les medias occidentaux ont reçu une base de données, une vision erronée du monde à partir de laquelle ils interprètent ce qui est vrai ou faux.

C’est donc Afrique Media qui est dans le vrai. Evidemment nous ne sommes pas pour des insultes et des appels à la violence. Nous ne suggérons même pas que la presse camerounaise copie la manière de fonctionner des medias étrangers qui protègent dans l’injustice les intérêts de ceux qui les contrôlent. Nous sommes pour une presse libre, épanouie, professionnelle, intègre et indépendante, ce que beaucoup de mediums ne sont pas malheureusement.

Le problème que nous avons expérimenté avec cette décision du CNC est une manifestation d’un problème plus profond que le Sphinx Hebdo a déjà signalé : Le contrôle de notre vision du monde par des entités antagonistes. Il  nous faut d’abord nous réapproprier notre pensée et reformater nos décideurs. Et puis évidemment revoir notre système d’éducation pour préparer la génération future.

Le rôle du CNC est de créer un climat d’une presse professionnelle et il nous semble que ses responsables ne savent pas vraiment comment. Peut-être faudrait-il commencer par résoudre le problème de notre pensée, à moins que les décideurs camerounais aient consciemment décidé de plaire à leurs maitres.

Les récentes visites de Benjamin de Rothschild et de François Hollande ont-elles quelque chose à voir là-dedans ?

Populaires cette semaine

To Top