Features

Un jeune homme se fend le cou

Couteau_Sang_jeune-homme

Un individu non identifié a mis fin a ses jours, en se fendant le cou a l’aide d’un tesson de bouteille. Le drame s’est produit dans la nuit du dimanche 24 janvier 2016 au lieu-dit New-town aéroport, dans l’arrondissement de Douala 3e. Le jeune homme non identifié a mis fin à ses jours à l’aide d’un tesson de bouteille qu’il a enfoncé dans son cou. En effet, cette scène tragique s’est déroulée aux environs de 23 heures dans une gargote. Alors que le détenteur de ce débit de boisson s’apprêtait à tout fermer et regagner son domicile, le malheur frappât à sa porte.

Selon les témoignages recueillis sur les lieux du crime, le jeune homme s’est donné la mort à cause d’une bière «le jeune homme sortait d’une Église nommée Gallicane, il s’est rendu dans cette gargote pour s’offrir une bière. Malheureusement le prix de la bière était au dessus de la somme qu’il avait dans sa poche. Le barman lui a demandé la somme de 600Fcfa, il n’en disposait que 500Fcfa. Après plusieurs négociations en vain, il n’a pas été servi car son argent était insuffisant. Pris de colère il décide de

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

saisir une bouteille qui a été vidée de son contenu et posée sur le comptoir, il la casse et l’enfonce avec violence dans son cou», raconte Gilbert.

Pris de panique les riverains présents au moment de la scène n’ont pas pu l’empêcher d’aller jusqu’au bout de son acte : «Il a pris la peine de creuser son cou sans crainte en notre présence nous n’avons pas pu l’en empêcher car il était si fort et la scène s’est déroulée aussi rapidement», raconte un riverain.

Gisant dans une marre de sang après son forfait, le jeune homme a été conduit dans un hôpital de la place pour des soins intensifs. On ignore son identité car il ne disposait d’aucune pièce d’identification. «J’ai pris la peine de fouiller son pantalon, malheureusement il n’avait pas de carte d’identité», révèle un riverain. Toute fois, cette scène effroyable reste inoubliable dans les esprits « Il me sera difficile d’oublier cette scène car la blessure est profonde et jusqu’ici je ne comprend pas pourquoi un jeune homme devrait se suicider pour une bière», s’inquiète Pierre.

Amélie Dita

Populaires cette semaine

To Top