Features

Stop Boko Haram : Les bars de Yaoundé seront fermés dès 18 H

Bars Yaounde-Boko-Haram-attentat

La mesure du préfet du Mfoundi sera effective dès aujourd’hui. Dans la nuit de dimanche à lundi, la gendarmerie a précipité la fermeture de ces bistrots et Bars qui connaissent une grande affluence.

Les mesures sécuritaires prises à la suite des attentats suicides de Fotokol et de Maroua sont venues bousculer les habitudes des noceurs. Surtout pour bon nombre d’entre eux qui aiment à faire la fête jusqu’au petit matin. Dimanche dernier, les habitués des bistrots et cabarets situés au quartier Essos à Yaoundé ont été contraints d’achever leur soirée plus vite que souvent.

2h du matin. Les clients d’un cabaret très couru de Yaoundé savourent encore allègrement les notes musicales que l’orchestre distille. Les dandys prennent encore leur marque.

Leurs bouteilles de champagne, de whisky ou de bière sont à peine entamées que soudain, les lumières s’éteignent, et la musique disparait. On croyait alors à une coupure d’électricité comme d’ordinaire. Jusqu’à ce qu’une escouade de gendarmes pénètre dans la salle. Les clients, nombreux comme à chaque soir, sont priés de vider les lieux. Ici, au « temple du show biz », les portes se referment pourtant à 6h du matin, au plus tôt. Mais cette fois-ci rien à faire.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Lourdement armés, les gendarmes n’ont pas l’intention de négocier ni avec les clients et encore moins avec les gérants du cabaret comme ça a souvent été le cas. Avec la présence des gendarmes qui s’accroit, les clients qui rechignaient à quitter leurs chaises, diminuent peu à peu. Les mines sont défaites. Ça gueule de partout. Une soirée de gâchée. Un week-end visiblement mal achevé. Le même scénario se déroule dans les bars qui se trouve à côté de ce cabaret ou dans les environs et qui contiennent régulièrement une importante masse humaine le week-end, fut-il, un dimanche soir. Même après le départ de ces clients là, les gendarmes ont continué a quadrillé le coin.

L’on apprendra alors que ce déploiement de la gendarmerie nationale dans ces bars qui accueillent une grande population humaine fait suite aux mesures sécuritaires prises après le dernier attentat suicide de Maroua survenu samedi dernier.

D’après nos informations, ces mesures vont davantage s’accroitre dans ces lieux de beuverie ces prochains jours.

D’ailleurs, hier, le préfet du Mfoundi a décidé que dès aujourd’hui, les bars fermeront à 19h.

© Le Jour : F.E.

Populaires cette semaine

To Top