Culture'Urbaine

Stanley Enow et ses œuvres interdits sur la radio Kiss FM, à Yaoundé

Stanley-Enow

Le responsable de cette antenne exige des excuses solennelles du rappeur, coupable à ses yeux de mauvais comportements envers les animateurs radio et télé et envers ses collègues artistes.

Les auditeurs de la radio Kiss Fm, émettant de Yaoundé, n’entendent plus depuis le lundi 20 janvier 2015, les chansons du rappeur à succès Stanley Enow. Ils n’auront pas non plus le loisir d’entendre sa voix en qualité d’invité. C’est la conséquence d’une décision prise par la direction de cette antenne. En effet le chef de chaîne Jean Vincent Toko écrit dans sa «note d’information» datée du Lundi 20 Juillet 2015: «à compter de la date de signature de la présente note, l’artiste Stanley Enow ainsi que toutes ses œuvres sont interdites de passage et de diffusion sur les antennes de la radio Kiss Fm jusqu’à nouvel avis».

Contacté par Cameroon-Info.Net lundi soir, le responsable de Kiss FM explique qu’il réprime ainsi des écarts de comportement du « Banyangui Boy ». «Stanley Enow a fait beaucoup de sorties malheureuses ces derniers temps. Il a fustigé les animateurs. A l’instar de Moussa Jean Kalagan de Canal 2. La corporation n’est pas d’accord avec lui. Plusieurs animateurs radio m’ont saisi et se sont plaints du fait qu’il n’est pas gentil ni reconnaissant. Il y a plusieurs responsables de radio qui ont aussi évoqué l’éventualité d’une suspension de Stanley Enow de leurs antennes. On ne peut pas ainsi manquer de respect aux animateurs», déclare Jean Vincent Toko. Il fait notamment allusion aux propos tenus par le rappeur à l’humoriste-animateur de Canal 2 international Moussa Jean Kalagan au cours de l’émission «C’ Comment» diffusée le 25 juin 2015 en direct sur cette télévision camerounaise.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Alors que Kalagan le titillait, Stanley Enow avait lâché à la stupeur générale: «je ne le cache pas: je ne vous aime pas». L’artiste avait aussi déclaré dans la foulée que Dynastie le Tigre avec qui il avait fait un featuring n’était pas son ami. A l’époque l’animateur et présentateur Tchop Tchop, solidaire de Moussa Jean Kalagan, avait exprimé son courroux dans son émission matinale sur la radio Sweet Fm. Il avait souhaité que pour cela Stanley Enow soit interdit d’antenne au Cameroun, non sans exiger des excuses du fautif. Ce qu’il a fait lors d’une conférence de presse le 30 juin 2015 à Douala -au cours de laquelle le chanteur avait expliqué qu’il avait juste dit que Dynastie et lui avaient une collaboration professionnelle- et sur Internet par la suite. Mais cela ne semble pas suffire à Jean Vincent Toko. Lui veut que Stanley Enow «présente ses excuses de façon solennelle, même auprès de ses collègues qu’il a offensés», précise le patron de Kiss FM.

Soucieux d’avoir le point de vue Stanley Enow, nous avons appelé son manager Didier Kouamo, qui jusqu’à ce mardi soir (18 heures heure de Douala) n’était pas joignable.

La nouvelle de l’interdiction d’antenne de Stanley Enow survient quelques jours après l’échec de ce dernier aux MTV Africa Awards 2015. Le représentant du Cameroun est reparti de la cérémonie sans le laurier qu’il convoitait. Elle survient aussi quelques jours avant la sortie de son nouvel album « Soldier like my papa » dont la sortie est prévue pour la fin de ce mois.

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top