Buzz

Soupçons de tromperie : le silence coupable(?) de Mbia

Volker Finke-stphane-mbia-can

Depuis quelques semaines, le capitaine des Lions indomptables essuie de violentes diatribes de la part des médias nationaux et internationaux. La faute à des soupçons de tromperie récemment construites autour des attaques terroristes perpétrées par la secte intégriste Boko Haram à l’Extrême-nord du Cameroun. Stéphane Mbia s’en serait servi pour formuler une demande de regroupement familial auprès de l’Ambassade de Turquie au Cameroun.

Cette situation est même allée jusqu’à provoquer l’émoi des autorités turques, et notamment de l’Ambassadeur de Turquie au Cameroun, S.E Ömer Faruk Dogan. Selon le journal « Hurriyet », le capitaine des Lions indomptables aurait fait évacuer sa famille en Turquie pour la mettre « officiellement » à l’abri de Boko Haram. Une version démentie uniquement via Twitter et quelques médias locaux par l’international camerounais ; « cette visite n’a absolument rien à voir avec tout ce que j’ai pu lire sur une quelconque instabilité au Cameroun. »

Même si la demande de regroupement familial n’a rien de mauvais en soi, les médias camerounais s’offusquent de cette mise en scène qui met à mal l’image du pays. Pour rappel Hurryet rapportait il y a une semaine qu’« après avoir vu des images d’une récente attaque de la secte islamiste contre son village au Cameroun, le joueur avait demandé de l’aide aux dirigeants de Trabzonspor. Ces derniers ont transmis sa requête au ministère turc des Affaires étrangères, qui a réussi à transférer son père, sa mère et deux de ses proches en lieu sûr. Ils ont ensuite pu bénéficier d’un visa pour se rendre en Turquie. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Mais pour l’ambassadeur de la Turquie au Cameroun, la presse de son pays peut difficilement mentir sur ce genre de sujet puisqu’elle est tenue de vérifier ses informations sous peine de sanctions. Considérant que c’est de l’ordre du privé, Mr Ömer Faruk Dogan laisse le soin au capitaine de répondre aux questions sur cette affaire puisqu’il estime avoir fait ce qui lui avait été demandé.

Stéphane Mbia est clairement accusé d’avoir utilisé les attaques terroristes perpétrées par la secte intégriste Boko Haram à l’Extrême-nord du Cameroun (à 1500 km du lieu de résidence de sa famille) pour appuyer sa demande de regroupement familial. Le capitaine des Lions indomptables est sous le feu de la rampe et son silence coupable (?) inquiète. En titrant « Quand le mensonge d’un footballeur provoque un incident diplomatique » le journal Libération ne lui a pas fait de cadeau. A quand les explications de celui qui est censé porter les valeurs nationales sur et en dehors des terrains ?

Armel Kenné

Populaires cette semaine

To Top