Features

SMS: Un redoutable vecteur de rumeurs au Cameroun

sms-cameroun-rumeurs

Le téléphone portable d’Ekoungou Bengono, étudiant en comptabilité, vibre, attirant son attention sur la réception d’un Sms (Short Message Service). Le message annonce que la fièvre hémorragique Ebola a été découverte dans la ville de Douala. Le Sms attire l’attention sur le fait que l’Hôpital Laquintinie est désormais placé en quarantaine afin d’éviter tout risque contamination. Comme Ekoungou Bengono, de nombreux abonnés aux services de téléphonie mobile ont reçu cette «alerte». Et pourtant, il s’agit d’un canular ayant fait le tour du triangle national et même au-delà, semant une véritable panique. Ce Sms sur la fièvre Ebola n’est pas un acte isolé.

Plusieurs autres rumeurs naissent de plus en plus par le biais de la circulation de Sms/«textos».

Suite à l’attaque de la ville de Kolofata par la secte Boko Haram, un Sms s’est vite propagé indiquant que ce sont des forces occidentales tapies dans l’ombre qui tentaient de déstabiliser le Cameroun. D’autres messages ont également signifié aux usagers du téléphone que des attentats terroristes sont imminents dans les métropoles camerounaises et que le quartier de la Briqueterie à Yaoundé est un bastion des adeptes de la secte.

«J’ai reçu un SMS récemment disant que c’est la France qui a décidé de retirer la chaine Afrique Média du satellite. J’y crois puisque c’est une chaine panafricaine qui nous dit des vérités», soutient Ignace Kayo, agent de l’Etat. Il ne se passe plus un jour sans que ces Sms issus de «sources très introduites» s’empilent dans les boites de réception. Outre la fièvre Ebola et Boko Haram, l’un des sujets les plus abordés par «les Sms de la rumeur» est la dénonciation de personnes. Au début du message, l’identité d’un citoyen lambda est déclinée, de même que son numéro et son activité professionnelle. On est ensuite informé qu’il fait l’objet de poursuites judiciaires pour escroquerie. Impossible de vérifier ces informations circulant désormais sans contrôle. Les auteurs de ces SMS seraient, selon certaines sources, des personnes mal intentionnées adeptes des canulars élaborés afin d’amuser l’opinion et, dans certains cas, de créer une psychose.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une situation qui n’est pas prête de s’améliorer, avec la baisse du coût des Sms, parfois même gratuit.

Du coté des opérateurs téléphoniques, on argumente que la campagne d’identification des numéros de téléphone est là pour débusquer les auteurs de pareils actes. On pourrait ainsi retrouver leur localisation grâce à leurs données personnelles. Nos investigations, nous ont néanmoins permis d’observer qu’il est encore possible de se faire identifier avec un nom fictif, faussant de ce fait le processus. Une situation qui n’est pas prête de s’améliorer, avec la baisse du coût des Sms, parfois même gratuit. En République centrafricaine le gouvernement a décidé, en juin dernier, de suspendre l’envoi des Sms suite à la prolifération de messages invitant la population à un mouvement de grève. Une mesure qui, si elle est appliquée chez nous, pourrait ne pas déplaire à la chanteuse Anne Marie Nzié, annoncée pour morte via des Sms en fin d’année 2013

© William Oyono (Stagiaire) | Le Jour

Populaires cette semaine

To Top