Le dispositif de mise en activité du port en eau profonde de Kribi (maquette en photo), construit dans la région du Littoral du Cameroun, commence à se mettre en place. En effet, dans un communiqué rendu public le 20 avril 2015, le président du Comité de pilotage et du suivi de la réalisation du complexe industrialo-portuaire de Kribi, Louis Paul Motazé, attribue le contrat de concession des services de lamanage et de remorquage (assistance à l’amarrage des navires) dans ce nouveau port à la société néerlandaise Smit Lamnalco.

En février 2014, cinq entreprises avaient été short-listées pour ce contrat, dont deux société et groupement néerlandais : Kotug-Krve et Smit Lamnalco, qui s’est finalement adjugé le contrat. Etaient également en lice, les entreprises Boluda (Espagne), Svitzer (Afrique du Sud) et Linnhoff Schiffahrt (Allemagne).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Après cette désignation de l’adjudicataire du contrat de concession des activités de lamanage et de remorquage, il reste très attendu les concessionnaires des terminaux à conteneurs et polyvalent de l’infrastructure portuaire qui revendique déjà «le meilleur chenal» sur toute la côte ouest-africaine. Pour la concession de ces deux terminaux du port en eau profonde de Kribi, des mastodontes tels que Bolloré, Apmt, Ictsi et Necotrans sont en compétition.


Investir au Cameroun