Dossiers

Six mythes sur les relations amoureuses entre noirs qui perdurent dans les médias racistes

six-mythes-relations-amoureuses

Du fait de quelques  chercheurs autoproclamés, beaucoup de fausses informations  circulent dans les médias populaires concernant les relations amoureuses et amicales qu’entretiennent  les personnes de couleur noire. Même Kenya Moore de l’émission ‘Real Housewive’ a vu son audience grimper lorsqu’elle a déclaré que les hommes noirs acceptables étaient soit au chômage, soit gays, soit  adeptes des allers-retours en prison, ou encore, en couple avec des femmes blanches.

Suite à cela, les Professeurs Ivory Toldson* et Bryant Marks ont décidé de démonter quelques uns  de ces préjugés afin que les médias cessent de dresser un portrait de femmes et d’ hommes noirs décrits comme étant des personnes confuses, perdues, des âmes sans cœur cherchant à se détruire les uns les autres à la moindre occasion.

Voici six mythes énumérés ci-dessous un par un:

1) Mythe n ° 1: les Noirs ne se marient pas

Le chiffre de 42 %, régulièrement cité, indique que les femmes noires qui ne se sont jamais mariées sont toutes âgées de 18 ans et plus. Par ailleurs, Toldson affirme qu’au vu des données concernant la période de 2005 à 2009, il constate que 75 % des femmes noires âgées de moins de 35 ans ont été mariées à un moment donné. En réalité, les taux de mariages entres les hommes et femmes noirs dépassent souvent ceux des femmes blanches dans les grandes villes comme New York et Los Angeles.

Des sites  populaires tels que BlackandMarriedwithKids.com, créés par Lamar et Ronnie Tyler, accueillent des centaines de milliers d’Afro-Américains qui sont très heureux d’être mariés, aiment leurs conjoints et n’envisagent pas du tout de se séparer. Manifestement, le mariage entre personnes noires est bien de s’essouffler.

2) La plupart des hommes noirs aisés veulent épouser une femme blanche

Encore une idée reçue selon Toldson : « Quand on regarde le nombre de nos frères noirs mariés avec un revenu annuel à six chiffres, 83 % d’entre eux sont avec une femme noire…Non seulement les 83% de nos frères aisés choisissent des femmes noires, mais les faits démontrent aussi que 88% des hommes noirs épousent une femme noire. »

Par conséquent, il serait bon de laisser tous ces mythes à propos des femmes blanches de côté.

3) La plupart des femmes noires à la recherche d’une relation sérieuse sont des mères célibataires

Bien qu’ils ne fournissent pas de données pour appuyer leurs affirmations, les auteurs de l’article appuient leur thèse sur le fait que toutes les femmes noires d’un certain âge ont déjà au moins un enfant lorsqu’elles entrent dans une  nouvelle relation. Mais il n’y a aucune remarque sur le taux élevé de monoparentalité dans la communauté noire et comment cela peut contribuer à un sentiment d’insécurité émotionnelle que les femmes noires doivent gérer seules. Les enfants noirs sont presque trois fois plus susceptibles que les blancs de grandir sans père à la maison. Il y a beaucoup de faits qui démontrent que la relation d’une femme avec son père joue un grand rôle dans ses relations futures avec les hommes.

Toutefois, c’est à vous de vous forger votre propre opinion.

4) Les femmes noires éduquées sont les moins susceptibles de se marier

En fait, l’inverse vaut aussi. Avoir une bonne éducation augmente réellement les chances d’une femme noire de se marier. Selon Tara Parker-Pape du ‘New York Times’, parmi les femmes noires, 70% de celles qui possèdent un dipôme universitaire se marient autour de 40 ans, tandis que seulement 60% des femmes noires n’ayant pas fait d’études supérieures sont mariées à cet âge.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les auteurs affirment que les résultats sont les mêmes pour  ce qui est des hommes noirs :

« En 2008, 76% des hommes noirs avec un diplôme d’études universitaires se sont mariés autour de 40 ans, contrairement aux 63% des hommes noirs avec seulement le Baccalauréat pour diplôme. » Peut-être devrions-nous garder précieusement ces statistiques en tête et en finir avec ce mythe dès maintenant.

Et non, mesdames, la plupart des hommes ne seront pas intimidés par le fait  que vous soyez allées à l’université…

5) Les hommes noirs ne gagnent pas autant d’argent que les femmes noires.

Certaines données  suggèrent que les femmes noires sont souvent plus diplômées que les hommes noirs, mais que les hommes noirs contribuent systématiquement  aux dépenses du foyer. Les auteurs de ces statistiques affirment que les hommes noirs sont plus susceptibles que les femmes noires de ramener à la maison plus de 75 000$ par an. En outre, les hommes noirs gagnant plus de 250k $ par an sont deux plus nombreux. Ils ne donnent toutefois pas de lien vers les données qui appuieraient cette thèse.

Les données de BlackDemographics.com semblent soutenir ces allégations. Selon le site, les gains moyens hebdomadaires des hommes noirs sont de 633$ et de  590$ pour les femmes noires. Ces informations sont obtenues à partir d’un recensement datant de 2012 affirmant que les hommes noirs s’en sortent bien mieux que certains le prétendent. Toutefois, les données de recensement montrent aussi que les hommes noirs sont plus susceptibles d’aller en prison que les femmes noires et sont également les plus susceptibles d’être au chômage. Il n’y a toutefois aucune information indiquant si ces études incluent les homme noirs ayant totalement disparu de la communauté.

6) les hommes noirs ne veulent pas s’engager

Les médias populaires peuvent vous amener à croire que l’homme noir  sera toujours instable. Cela n’est vraisemblablement pas  le cas.

En effet, selon les résultats d’un sondage, les hommes noirs célibataires sont beaucoup plus à la recherche d’une relation à long terme (43 %) que les femmes noires célibataires (25 %). Ce point de vue fort intéressant dénote avec cette croyance populaire de longue date qui veut que les hommes noirs soient des « players à vie ».

Néanmoins, si ce mythe est faux, alors pourquoi tant de femmes pensent que les hommes noirs ne sont pas disposés à s’engager avec qui que ce soit ? Cela pourrait être dû au type d’ hommes rencontrés, prêts à s’engager. Des études montrent que plus un homme a du succès auprès des femmes, moins il pourrait vouloir se caser. Cela pourrait bien être en rapport avec la « testostérone »:  plus le taux de testostérone est élevé, plus les hommes sont susceptibles de tromper leur partenaire. Ils seraient en outre plus attractifs. Il semberait donc que celui qui vous attire le plus , mesdemoiselles,  soit peut-être celui qui est le moins susceptible de vous être fidèle.

 La plupart d’entre nous savons que dans une pièce, les femmes sont plus susceptibles de remarquer le grand et bel homme plutôt que celui  de petit taille, fatalement moins attractif en comparaison. Serait-ce parce que la plupart des femmes préfèrent courir après l’homme le plus populaire quitte à se faire tromper alors qu’un tas de gars dans la moyenne attendent de trouver leur véritable amour ?

Nous n’avons pas la réponse mais peut-être qu’ Idris Elba saurait y répondre (rires). Qu’en pensez-vous ?

Nb : Bien que ces études concernent en premier la communauté afro américaine, certains des mythes énumérés peuvent aussi  s’appliquer à la diaspora africaine et afro-descendants vivant en Occident

NegroNews

Populaires cette semaine

To Top