Features

Sept personnes interpellées pour braquage

Ngaoundéré-adolescents-gang-braqueurs-coupeurs-arrêtés-malfrats-détenu-Boko-haram-interpellées-Arnaque

Plusieurs coups perpétrés ces jours-ci leur sont imputés. Les sept individus, dont cinq repris de justice, qui ont été interpellés à partir du 21 avril dernier par les policiers du commissariat de sécurité publique du 11e arrondissement à Douala, s’y trouvent sous bonne garde, ainsi que de nombreux effets récupérés sur ces entrefaites.

Durant deux jours et deux nuits successifs, les éléments du 11eont progressivement cueilli ces hommes qui, au regard des enquêtes, seraient à l’origine de plusieurs braquages. Il s’agit notamment de l’attaque d’une entreprise de fabrication mécanique dans la zone industrielle de Bassa dimanche, 19 avril 2015 et de la Société d’aménagement de Douala (SAD) à Bonapriso deux jours plus tard.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A Bassa, le gang présumé frappait pour la troisième fois. Il y a vidé un coffre-fort, emporté des appareils de photographie, des ordinateurs portables, après avoir immobilisé le personnel de sécurité et un expatrié français dirigeant de l’entreprise. A la SAD en revanche, les voleurs n’ont pas pu ouvrir le coffre-fort qu’ils ont emporté. Mais dans l’un et l’autre cas, quelques indices ont pu mettre les policiers sur la piste des malfaiteurs qui jusque-là échappaient à l’identification et au réseau d’informations. Un vigile interpellé, lui aussi, par la police judiciaire, serait dans le coup à Bonapriso tandis qu’un téléphone perdu sur les lieux à Bassa a permis d’arrêter le premier des suspects, avant de remonter la filière. La nasse s’est refermée sur les quatre derniers qui continuaient d’opérer alors que les autres étaient entre les mains des policiers.

Jean Baptiste KETCHATENG

Populaires cette semaine

To Top