Features

Sept coupeurs de route aux arrêts à Ouli

Ngaoundéré-adolescents-gang-braqueurs-coupeurs-arrêtés-malfrats-détenu-Boko-haram-interpellées-Arnaque

Ils ont été interpellés par nos forces de défense dans la journée du 14 décembre alors qu’ils s’apprêtaient à plumer des dizaines de passagers.

 « C’est un exploit de nos forces de défense : sept redoutables bandits, communément appelés coupeurs de route, ont été mis hors d’état de nuire le 14 décembre. » C’est en ces termes que le préfet de la Kadey, Emmanuel Halpha, que nous avons joint au téléphone, a salué la prouesse des éléments de la Gendarmerie et du Bataillon d’Infanterie Motorisée (BIM) qui ont mené cette opération conjointe, aux premières heures de la journée du 14 décembre. Le groupe de malfrats, une dizaine d’individus au total, visiblement armés, a posé un guet-apens aux passagers qui circulaient dans l’arrondissement de Mbotoro, chef-lieu Ouli, localité frontalière avec la République centrafricaine (RCA), située à plus de 110 km de Batouri et à plus de 200 km de Bertoua, chef-lieu de la région de l’Est. « Tous les passagers ont été priés de descendre du véhicule, la fouille systématique des uns et des autres a commencé… Et c’est à ces moments que nos forces de défense, postées dans cette localité frontalière, sont alertées. Leur prompte réaction a permis de stopper cette arnaque des passagers », rapporte notre source. Sept coupeurs de route sont ainsi tombés dans la nasse et les autres ont réussi à prendre la clé des champs.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Précisons que le sous-préfet de Ouli, Boubar Bondo, qui a échappé à l’enlèvement des preneurs d’otage la semaine précédente, a effectué une descente sur le terrain pour remonter le moral aux passagers traumatisés. Puis, il a informé le préfet de la Kadey de la situation. Le commandant de compagnie et ses éléments sont venus en renfort, le 14 décembre dans la soirée. Et les sept mousquetaires ont alors été conduits dans les services de la compagnie de Batouri, pour exploitation. Ils seront déférés au tribunal militaire, pour être jugés. La procédure judiciaire est donc lancée. « Les dispositifs sécuritaires sont renforcés dans les localités frontalières avec la RCA en cette veille des fêtes de fin d’année », a indiqué le préfet de la Kadey. En tout cas, les autorités locales et les forces de défense, sont sur le qui vive et comptent sur la franche collaboration des populations, pour barrer la route à l’insécurité.

© Olivier LAMISSA KAIKAI | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top