Features

Selon le Directeur d’EDC, des personnalités du sérail veulent saboter le projet de Lom Pangar

barrages-hydroélectrique-Lom-Pangar

D’après Theodore Nsangou ces personnalités tentent d’instrumentaliser les ouvriers afin de retarder la mise en eau partielle du barrage. Selon le journal Repères de ce mercredi 26 août 2015 «le maitre d’ouvrage du projet du barrage hydroélectrique de Lom Pangar et Directeur général de la société Electricity Developpement Corporation,Théodore Nsangou a glissé quelques fléchettes dans son discours d’abord jeudi dernier, devant les travailleurs, face à la presse et même au cours d’une réunion de restitution».

« Ce dont vous avez entendu parler ces derniers temps est l’œuvre de manipulateurs, qui tentaient d’instrumentaliser à la veille de la mise en eau partielle du barrage. Les concernés sont venus eux même me le confesser. Il y a malheureusement des camerounais qui, pour des raisons qui leur sont propres, ne veulent pas voir la réussite d’un projet structurant comme celui-ci. Nous ne les gérons pas » a affirmé le directeur général d’EDC.

Si M. Nsangou n’a pas cité les noms des personnes indexées, à en croire le journal, le Directeur général tenait manifestement à passer un message aux apprentis saboteurs, des personnages du sérail qui s’activent dans l’ombre et qui tentent d’instrumentaliser les ouvriers du chantier. Le Dg indique d’ailleurs que ce sont lesdits ouvriers eux-mêmes qui ont « dénoncé ceux qui tentaient de les instrumentaliser ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Des tensions sociales, liées à des revendications légitimes (logement, nutrition, salaire) des  ouvriers  sont certes  survenues il y a deux ans, mais selon le  M. Nsangou, des solutions ont été trouvées par la mise en place d’une plate forme de dialogue social.

Tout irait donc comme convenu à Lom Pangar où les travaux sont réalisés à hauteur de 84%. A court terme, c’est aux préparatifs de mise en eau partielle du barrage, prévue le 15 septembre, que s’attèlent les parties engagées sur le chantier, rapporte le journal.

Selon Théodore Nsangou «  la mise en eau définitive du barrage aura lieu en 2016, et ce délai sera tenu. Cette phase permettra de traverser la saison sèche avec moins de problèmes de déficit énergétique, l’opérateur Eneo ayant déjà intégré l’apport du barrage de Lom Pangar dans sa programmation de l’année prochaine ».

Béatrice Kazé

Populaires cette semaine

To Top