Features

Selon Idriss Deby… Abubakar Shekau est mort

Idriss-Deby- Shekau-Stop Boko Haram

Mahamat Daoud serait le nouveau chef de la secte Boko Haram d’après des officiels tchadiens. Le président tchadien s’est opposé au dialogue avec le successeur de Shekau. Aucune preuve de cette disparition n’a cependant été encore apportée de façon formelle.

« Boko Haram est décapité, c’est certain, il va disparaître », cette assurance est d’Idriss Déby Itno, le chef de l’Etat tchadien. Il s’exprimait ainsi, à Ndjamena, mardi dernier au cours d’une conférence de presse donnée à l’occasion des célébrations du 55ème anniversaire de l’accession à l’indépendance de son pays. Le numéro un du Tchad, dont les forces sont engagées depuis février dernier contre les islamistes armés, a par ailleurs affirmé qu’ «en ce qui [me] concerne, je déconseillerai fortement de dialoguer avec un terroriste», faisant allusion – d’après Radio France internationale – à l’éventualité des pourparlers avec les terroristes du groupe Boko Haram. Pourparlers que voudrait engager Mahamat Daoud « qui a pris le relai d`Abubakar Shekau», rapporte le média français.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est une vidéo du 2 juin dernier qui a relancé les spéculations sur la mort ou non d’Abubakar Shekau, le second chef de l’histoire de l’insurrection extrémiste du nord-est du Nigéria. Dans cette vidéo de propagande, c’est un homme enturbanné et cagoulé qui déroule la rhétorique belliqueuse de la secte en disant s’exprimer de la forêt de Sambissa, près de la frontière camerounaise, réputée pour être le repère stratégique du haut commandement de la secte. Cette absence de Shekau avait intrigué plus d’un observateur, le leader de la secte ayant pris l’habitude de s’afficher à visage découvert sur lesdites vidéos. En juin déjà, des soldats nigérians confiaient à des journalistes anglais que le successeur de Mohamed Yusuf, le fondateur de la secte, avait disparu des radars, spéculant d’abord sur une fuite. La dernière apparition du sanguinaire chef de Boko Haram remonte à mars 2015. Il menaçait alors de perturber le processus électoral qui a conduit à l’élection d’un nouveau président au Nigéria.

Il est à noter que la mort d’Abubakar Shekau a déjà été plusieurs fois annoncée par les autorités nigérianes. En mars, l’armée tchadienne, qui était entrée de plusieurs kilomètres dans le territoire nigérian à la chasse de l’islamiste armé, affirmait avoir localisée Abubakar Shekau. Quelles semaines plus tard, Ndjamena soutenait avoir blessé le leader islamiste dans des combats dans la ville de Dikwa. Pour l’heure, ni les autorités nigérianes, ni les responsables de la secte n’ont confirmé cette mort.

Ludovic AMARA

Populaires cette semaine

To Top