Features

Scandale : Le ministre des Finances impliqué dans un détournement

emprunts-Trésor-public-pensionnés-ministre-Alamine-Ousmane-Mey-minfi-investisseurs-administrations-camer24-

Alamine Ousmane Mey, actuel ministre des Finances(Minfi), du gouvernement Yang Philémon II, est impliqué dans un détournement de fonds publics estimé à 1, 738 milliards de francs CFA, au moment des faits, il était le directeur général d’Afriland First Bank, une institution financière bien connue de la place.

L’affaire tourne autour des fonds alloués au projet de renforcement des initiatives pour la gestion communautaire des ressources forestières et fauniques (Rigc). En 2005, l’Etat ouvre un compte à Afriland First Bank, dans lequel il verse la somme de 3 milliards Franc CFA. Selon le journal Essigan, qui met l’affaire sur la place publique, cette opération fait suite à une convention tripartite entre le Ministère des Forêts et de la Faune (Minfof), le Minfi, et la société Camdev. Ladite convention lie les trois entités pour la gestion du projet Regic.

En 2010, Alamine Ousmane Mey est encore directeur général de la banque lorsqu’ Afriland First Bank, débite ledit compte d’un montant de 1,738 milliards francs CFA à son profit. Il était question selon la banque, de couvrir partiellement « les engagements » pris dans le cadre d’une transaction privée par Kaptue Tagne, responsable de la société Camdev et Co gestionnaire du projet Regic. Cette transaction avait consisté à la mise à disposition par la banque des découverts au bénéfice de son client Camdev Sarl pour la réalisation des marchés Camtel, apprend-on.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour cela, les patrons de la banque avaient « frauduleusement » procédé au prélèvement des fonds du projet Rigc, à hauteur de 1,700 milliards FCFA, au moyen de quatre DAT étalés sur une période 3 ans. Ces DAT avaient généré 38 000 000 d’intérêts. C’est cette créance majorée des intérêts créditeurs générés, soit 1,738 milliards FCFA que la banque a cru pouvoir arracher à l’Etat pour couvrir l’insolvabilité de son client, peut-on lire.

Bien plus, des accusations de «faux et usage de faux», jonchent ce dossier. Des révélations font état de ce que des signatures ont été falsifiées. Notamment celle d’Elvis Ngollè Ngolle ministre des Forêts et de la Faune de l’époque. Aucune information ne précise que celle d’Alamine Ousmane Mey était également falsifiée. Pourtant, le Dg, (l’actuel Minfi Search Minfi Ndlr), apposait sa signature sur tous les documents qui ont abouti au détournement de 1,738 milliards FCFA. Dans cette affaire de détournement, outre Alamine Ousmane Mey le dg qui est curieusement épargné, sont impliquées d’autres personnes dont les plus en vue sont les cadres d’Afriland First Bank. Il s’agit de Ngon Hervé Stephani, Dadjeu Kengne Olivier, Foti Dzudie Gilles tous d’Afriland.

Et, Fokam Pauline directrice de succursale ainsi que les directeurs généraux adjoints Handou Louis, Galeu. De tout ce beau monde, seul Kaptue Tagne dg de Camdev Sarl, est écroué à la prison centrale de Kondengui de Yaoundé.

Armand Ougock, Yaoundé

Populaires cette semaine

To Top