Features

Santé: Deux infirmières accusées d’erreur médicale interpellées à l’Hôpital Général de Yaoundé

HOPITAL-GENERAL-DE-YAOUNDE-infirmières

Deux infirmières diplômées d’État sont actuellement entre les mains de la police judiciaire. En effet, elles auraient, dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 juin dernier, administré une dose d’Extencilline 500 milligrammes en intraveineux à un patient. Un médicament qui, selon le personnel médical, devrait uniquement être administré sous la forme intramusculaire. Le patient, un individu de sexe masculin, a donc trouvé la mort suite à cette injection.

Selon les informations relayées par le quotidien Mutations, des éléments de la police nationale accompagnés du substitut du Procureur de la République ont fait une descente dans cet hôpital suite à une plainte des membres de la famille du patient qui a succombé du fait de l’administration maladroite d’une dose de médicament.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Le patient devait recevoir une dose de pénicilline dans la nuit de jeudi, selon les prescriptions du médecin. Mais au lieu de la pénicilline comme cela a été demandé par le médecin, ces infirmiers ont administré au patient l’Extencilline, en plus dans la veine. Le patient est donc décédé et la famille a porté plainte», a raconté une source du journal.

Selon la même source citée par Mutations, les deux infirmières sont d’abord rentrées chez elles. Ce n’est que dans la matinée du lundi 13 juin 2016 que le médecin en service et elles ont été interpellés par la police. Dans la même nuit, le corps a été scellé par les autorités compétentes.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top