Features

SANTÉ : Comment va Paul Biya ?

paul-biya-chantal-Monde

L’un des tabous autour de Paul Biya a toujours porté sur sa forme. Il n’est pas facile de parler de la santé de Paul Biya. Ces derniers jours, on en a finalement énormément parlé, parce que Le Monde Afrique l’a évoquée. Les informations publiées en ligne indiquaient que le chef de l’État camerounais se trouvait en France pour des raisons de santé. La réaction des autorités camerounaises a été quasiment instantanée. Issa Tchiroma, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement a déclaré au cours d’une conférence de presse que le président de la République se portait comme un charme. Contrairement aux « allégations » du média français.

Pas surprenant pour celui qui s’intéresse depuis un moment à ce qui est dit sur Paul Biya. Chaque fois qu’il a été question de sa santé, les choses ne se sont pas passées simplement. Et l’un des événements les plus représentatifs de cet état des choses est l’affaire Pius Njawe en 1997. Son journal, Le Messager, avait titré, le 22 décembre de cette année-là : « Paul Biya est-il malade ? » L’article faisait était d’un malaise que le chef de l’Etat camerounais aurait eu lors de la finale de la coupe du Cameroun de football.

« Pendant qu’il s’entretenait avec ses proches collaborateurs, le président a arrêté sa poitrine des mains, signe qu’il avait un malaise. On a alors fait venir son médecin personnel, qui l’a aussitôt examiné. […] Il se serait agi d’un malaise cardiaque », avait écrit Franck Essomba, l’auteur de l’article. Plus loin dans le texte, il s’interrogeait : « Y a-t-il un grand malade à la tête de cet Etat où l’on ne publie pas de bulletin de santé du président ? »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A la suite de cet article, le directeur de la publication du journal Le Messager a été traduit en justice et condamné à deux ans de prison. Au cours du procès, un magistrat aurait déclaré, d’après Le Messager : « Monsieur Njawé, même si le président de la République est malade, vous devez écrire qu’il est en parfaite santé ! « Du coup, depuis lors, l’on évoque la santé du président Paul Biya qu’avec beaucoup de retenue. Une seule fois, on l’a évoquée sur les médias publics. C’était en 2006, lors d’un sommet des chefs d’Etat de la Cemac à Bata en Guinée équatoriale.

Alors qu’il avait été victime d’un malaise, il a déclaré plus tard : « On est hors de danger (…) J’ai eu une gastro-entérite grave, de sorte que je n’ai pas pu assister à la clôture (…) Je ne peux pas en dire plus. Qu’est-ce qu’on a mangé, qu’est-ce qu’on n’a pas mangé ?(…) Je crois que nous sommes pleinement rétabli ». Depuis lors, rien n’avait plus jamais été dit de façon officielle sur a santé de Paul Biya, jusqu’à la sortie du ministre de la Communication à la suite de l’article  du Monde Afrique.

© Le Jour : Jules Romuald Nkonlak

Populaires cette semaine

To Top