Features

Santé : Le préservatif féminin accroît le plaisir sexuel

sida-expo-préservatif-féminin

En prélude à la journée internationale du préservatif féminin, qui se célèbre ce 16 septembre, l’association camerounaise du marketing social organise une série de manifestations sur le triangle national, ayant pour but, de montrer aux femmes, la valeur ajoutée de l’utilisation du préservatif féminin.

Les statistiques aujourd’hui au Cameroun, sont révélatrices d’un malaise social sur la question de l’éducation sexuelle des masses. Alors que 21% d’adolescentes ont au moins une maternité, 21% des naissances, dans les couples sont produites avec un intervalle inférieur à 24 mois. D’autre part, le Cameroun est affecté de manière disproportionnée, par les IST et par les grossesses non désirées.
Par ailleurs, une grande partie de la population n’a pas accès aux contraceptifs ou d’autres services de santé reproductive. Favorisant ainsi, la forte augmentation des IST. En outre, l’utilisation du préservatif n’est pas courante au sein de la communauté. Toutes choses qui posent aujourd’hui la problématique de la gestion de la sexualité et de la fécondité.

Le préservatif féminin contribue au plaisir sexuel

Une étude menée par des chercheurs relève aujourd’hui, que l’utilisation du préservatif féminin, non seulement préserve la femme des IST et des grossesses indésirées, mais contribue au plaisir sexuel. Gaine en caoutchouc naturel, le préservatif féminin augmente aujourd’hui l’offre en matière de contraception et de protection des couples.
Approchés par l’association camerounaise du marketing social, certains utilisateurs du préservatif féminin rapportent que le contact entre l’anneau externe et le clitoris accroît le plaisir féminin. Et que, le même anneau, en contact avec les testicules augmente le plaisir masculin. Il et plus large que le condom masculin pour mieux adhérer aux parois vaginales. Lubrifié à l’intérieur et à extérieur, il est fortement recommandé aux femmes souffrant de sécheresses vaginales. Et peut également être utilisé pendant les menstruations, précisent les médecins.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Briser le signe indien

Pendant la semaine relative à la célébration du préservatif féminin, les associations féminines auront la tâche ardue, de déconstruire les mythes et les perceptions négatives que la société a, sur le préservatif féminin. Notamment, une certaine idée selon laquelle, l’utilisation du condom féminin peut causer le cancer du col de l’utérus. Ou encore qu’il n’est destiné qu’aux femmes aux mœurs légères. Et dans le même temps effacer certaines craintes exprimées par la majorité des femmes à savoir, que le préservatif féminin; peut caler dans le vagin.
Des médecins camerounais s’évertuent à démontrer pour leur part, les bons points de ce mode de contraception et de protection des personnes en activité sexuelle en générale et pour les couples en particulier. Selon eux, le préservatif féminin plus large que son homologue masculin, adhère plus facilement aux parois vaginales. Il n’est pas étroit. Ne serre pas. Rend l’éjaculation plus agréable.

L’association camerounaise pour le marketing social (ACMS), organisation qui met en œuvre, le projet d’accès universel au préservatif féminin entend se joindre à la communauté internationale, pour susciter l’intérêt des populations lors de la troisième édition célébrée ce 16 septembre au Cameroun, sous le thème « danser pour la demande ».

© Camer.be : Flore Honga

Populaires cette semaine

To Top