Features

Sanctions: Le Maroc exclu des deux prochaines CAN (2017 et 2019)

Maroc - Can 2017 -Can 2019

La décision est tombée ce vendredi 6 février 2015. Le Maroc qui avait refusé d’organiser la 30ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football actuellement en cours en Guinée Equatoriale ne pourra pas participer aux deux prochaines éditions de la compétition en 2017 et 2019.

En plus de cette exclusion, le Royaume chérifien devra payer une amende d’un million de dollars, soit 500 millions de Francs Cfa.  Le pays qui avait évoqué les risques liés à l’épidémie Ebola pour justifier son retrait de l’organisation devra en outre payer 8 millions 50 000 euros, soit plus de 5 milliards de Francs Cfa « en réparation de l’ensemble des préjudices matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement survenu », annonce la CAF.

Attention Tunisie

La Confédération Africaine de Football (CAF) a par ailleurs décidé de suspendre avec effet immédiat le président de la Fédération tunisienne de football (FTF), Wadie Jary,

« de toutes activités liées à la CAF ». Le patron du football tunisien ne pourra être réhabilité  que si sa fédération  présente une lettre d’excuses « concernant les insinuations de partialité et de manque d’éthique à l’encontre de la CAF et de ses officiels » ou qu’elle présente « des preuves irréfutables et tangibles pour étayer les propos faisant état de partialité de la CAF et de la volonté de nuire à la sélection Tunisienne ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Initialement fixé ce jeudi 05 février à minuit, le délai accordé à la Tunisie pour présenter cette lettre a été prorogé au 31 mars 2015. Passé ce délai, les aigles du Carthage seront disqualifiés de la prochaine CAN en 2017.

En rappel, la Tunisie avait été sortie des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations par le pays organisateur, la Guinée Equatoriale (2-1) après une rencontre marqué par des décisions arbitrales plus que litigeuses. A l’image du penalty accordé à la Guinée Equatoriale dans le temps additionnel  alors que les aigles du Carthage menaient pas 1 but à 0. Ce qui a permis à la Guinée d’égaliser et de s’imposer par la suite à l’issue des prolongations. Cette situation a provoqué le courroux des joueurs et dirigeants du football tunisien qui ont accusé la CAF de partialité. Notons que la CAF a mis fin à la mission de  l’arbitre Mauricien Seechurn Rajindrapasard qui a dirigé cette rencontre avant de le suspendre pour une durée de  six mois pour mauvaise performance. Il a été également retiré de la liste d’Elite A des arbitres de la CAF.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top