Features

SANCTION-MEDIA : Peter ESSOKA et le CNC veulent aussi primer les meilleurs…

peter_essoka_cnc_média

Le Conseil National de la Communication va désormais primer les meilleurs de la profession de communication au Cameroun. Depuis sa création en 1990 par la loi no 90/052 relative à la communication sociale, l’organe de régulation et de consultation de la presse au Cameroun n’a été pris par l’opinion publique que comme un bourreau à l’endroit des organes de presses et, des hommes et des femmes de média.

Pourtant, s’il est vrai que les mesures prises jusqu’ici ont été draconiennes, il n’en demeure pas moins vrai que le but n’a été que de sculpter le professionnalisme du journalisme camerounais comme l’a souligné Peter ESSOKA, le président conseil national de la communication, au cours d’un point de presse accordé ce 06 septembre l’hôtel Sawa à Douala. Ce professionnalisme entend désormais se chercher autrement, a noté le reporter de camerounlink.net.

EXELL’COM : Une sanction positive

Exell’com, plus qu’une cérémonie, est une arme de valorisation de l’excellence journalistique pour faire émerger le professionnalisme et la responsabilité sociale dans la pratique des métiers de la communication au Cameroun. Il s’agit là d’un objectif d’encourager les performances des journalistes et d’accompagner les médias vers une professionnalisation d’envergure.
Le prix « Exell’com » qui est cette année à sa toute première Édition entend par ailleurs ouvrir une saine compétition entre les hommes et les femmes de médias, lesquels doivent, dans leur métier faire montre de l’éthique et de la déontologie professionnelle.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Equation encore à plusieurs inconnues

Le grand public, principal consommateur du travail des médias, est celui qui devra voter les meilleurs. Le vote se fera exclusivement en ligne, a-t-on appris. Lesdits votes seront ensuite récupérés par des organes et experts sanctionnés par le CNC, puis enfin, le jury se chargera de désigner les meilleurs selon les différentes catégories. Signalons que pour l’heure, si la date de la toute première édition est déjà fixée du 16 au 17 décembre 2016, le site web sur lequel s’effectueront les votes et le jury restent inconnus et attendus. Le projet est ainsi installé sur le starting-block et les jours avenirs nous diront mieux.

A travers cette initiative le Conseil National de la Communication pose les jalons de autorégulation qui reste le gage pour une presse responsable et citoyenne.

Franck Olivier BIYA

Populaires cette semaine

To Top