Features

Samuel Eto’o ouvre son compteur de buts à Chelsea

Peu en vue depuis son arrivée, Samuel Eto’o a offert une victoire importante à Chelsea face à Cardiff (4-1), qui permet aux Blues de prendre la deuxième place de la Premier League.

Chelsea a les nerfs solides. Face au rythme infernal imposé par une équipe d’Arsenal encore très en verve cet après-midi face à Norwich (4-1), les Bleus ont riposté de leur côté par un succès de même ampleur face à Cardiff (4-1). Pourtant, la rencontre n’a pas vraiment eu des airs de promenade de santé. Ce sont en effet les promus qui jetaient un froid dans Stamford Bridge en ouvrant le score en tout début de match par l’intermédiaire de Mutch (11e). Eden Hazard sonnait le tocsin de la révolte en égalisant à la demi-heure de jeu, mais l’embellie n’était que de courte durée et la rencontre prenait par la suite le chemin du nul.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est le moment qu’a choisi Samuel Eto’o pour sortir du bois et donner l’avantage aux siens. Il s’était fait attendre. Longtemps. Muet depuis son transfert cet été, le Camerounais commençait à susciter des interrogations sur son niveau, son degré de motivation et sa capacité à s’intégrer dans le projet de José Mourinho. Arrivé là, le transfuge de l’Anzhi Makhatchkala avait plus de détracteurs à faire taire que de choses à perdre. C’est donc à la 67e minute qu’Eto’o a permis à Chelsea de relever la tête et d’entrevoir les trois points.

Regain de confiance, recul adverse et pression soudain allégée, les Blues pouvaient alors dérouler. Oubliés les doutes face au but contre une équipe arqueboutée dans sa surface. Oscar, décidément en forme tant en sélection que sous les ordres de José Mourinho, apportait sa patte au tableau d’affichage (78e) avant qu’Eden Hazard, jugé parfois pas assez décisif par son coach, ne close le score d’un second but personnel (82e). Chelsea prend trois points précieux dans la course effrénée toujours menée par Arsenal, dans une rencontre qui aurait pu bien plus mal tourner. La chance se provoque, demandez donc à Samuel Eto’o.

FootMercato

Populaires cette semaine

To Top