Features

Samuel Eto’o est à Douala pour réfléchir sur son avenir professionnel

Samuel-Eto’o-Fils_Coupe_du_monde

Samuel Eto’o fils a passé la nuit du vendredi 05 juin à samedi 6 juin 2015 à Bana, un village du département du Haut-Nkam, région de l’Ouest Cameroun. Il y était pour accompagner à sa dernière demeure, Madame Kadji Annie, épouse de Gilbert Kadji, ce grand promoteur du football camerounais qui lui a mis le pied à l’étrier dans le monde très fermé du football professionnel en Europe.

Après avoir compati à la douleur de son éternel pygmalion, Samuel Eto’o a regagné son domicile de Douala, sa ville natale où il a vu le jour il y a 34 ans. Il retrouve les siens après une saison sportive au bilan bien maigre sous les couleurs de la Sampdoria de Gênes.

Cette équipe a terminé le Calcio, le championnat professionnel italien à la 7e position au classement avec 56 points engrangés en 38 matches. Très loin du leader Juventus de Turin, champion avec 87 points.  Sur les 48 buts inscrits par les Génois, l’attaquant Samuel Eto’o fils, arrivé en janvier 2015, a signé deux buts en dix-huit matches disputés. Un bilan chétif pour l’ex pichihi de FC Barcelone qui, au top de sa forme, était surnommé « Monsieur un but par match ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La saison sportive 2014-2015 qui vient d’être bouclée, a été particulièrement pâle et instable pour l’ancien pensionnaire d’UCB de Douala. Recruté en début de saison à Everton FC en provenance de Chelsea, il n’a pas fait mieux que d’inscrire quatre maigres buts en vingt matches. Roberto Matinez, l’entraineur des Toffees, a vite fait de s’en débarrasser au profit de Sampdoria de Genes.

Six mois après son retour en Italie, les indiscrétions annoncent déjà Samuel Eto’o sur le départ. L’ex capitaine des Lions indomptables pourrait aller poursuivre sa longue carrière de footballeur au Mexique ou en Turquie.  En cette période de Mercator d’inter saison, Samuel Eto’o a le temps de réfléchir plus sereinement sur son avenir professionnel. En attendant, il se recrée dans la capitale économique du Cameroun en compagnie de ses proches.

© Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top