CAMEROUN :: Samuel Eto?o joue sa Can :: CAMEROON

#FootballFéminin Déplacement massif ce 19 novembre au stade Omnisports de Yaoundé. En témoigne ces fans des Lionnes indomptables présents en millier hors du stade à 4h du coup d’envoi de la 10ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football féminin. Le nombre de spectateurs augmente au fur et à mesure que les minutes s’égrainent dans la cuvette de Mfandena. Les uns et les autres se bousculent dans les deux entrées affectées pour les tribunes est, Ouest et Nord. Les conversations vont bon train entre temps notamment sur ces invités attendus à cette grand-messe du football féminin en Afrique.

«Je ne crois pas que Samuel  Eto?o sera là. Il joue encore au championnat en Turquie», lâche ce spectateur. «Il y a une Can dans son pays et il n’est pas là? » s’interroge un autre. Qui pense : «l’homme de Ngambé (faisant référence à son village. Ndlr) est là, ça c’est sûr», insiste l’un des 40. 000 spectateurs. Au stade, des artistes prestent. Le groupe Takam II effectue des pas de danses dont lui seul détient le secret.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 


Des anciens artistes tels que Djene Djento, Billy J, Dina Bell mettent le grand public dans l’euphorie. Martial Becker avec son titre « supporter » fait un appel à l’unisson. D’autres artistes se suivent. Comme Njohreur et sa 12ème joueuse. Les spectateurs partagent cette joie par des cris de vuvuzela, des youyous ou des chœurs.

Pendant que le protocole prépare le lancement de la cérémonie officielle, une caméra se balade au niveau de la tribune d’honneur. À travers l’un des grands écrans présents au stade, Samuel  Eto?o y est assis, souriant. Le public exulte et scande : «Eto’o, Eto’o», pendant plus de 2min. Dans les gradins, on effectue la répétition de la «Hola», en levant des mains au même moment pour former des vagues.

Le couple présidentiel Paul et Chantal Biya est présent au stade. Les regards sont plus virés sur l’épouse du Président de la République, elle qui porte une longue robe verte soutenue par une veste rouge, sac vert sur lequel est accroché un tissu rouge. Une autre phase du spectacle est au rendez-vous. Place à l’ouverture proprement dit.

Sur la pelouse couverte par des bâches, place à un cocktail culturel. Le duo Charlotte Dipanda-Richard Kings est présent. Il interprète l’hymne de la Can 2016. Un hommage tant à la femme qu’au football féminin. La Caf, la Fifa et les pays participants sont aussi célébrés à cette occasion. «Qu’est-ce qu’elle est  belle, cette fête !», s’exclame un spectateur.

Sources : Le flux rss de camer.be