Culture'Urbaine

Sally Nyolo: « Tiger Run », l’esprit de la poétesse

cameroun-sally-Nyolo-artiste-musicienne

Avec ce 7e album, l’artiste poursuit sa quête de son moi profond et son voyage à la rencontre de l’autre.

« Mó ngone metame mezeï ». « Fille des moustaches du tigre », une fois traduit de l’Eton. Le nom de mvet de Sally Nyolo, ses origines. Toute une matière qu’elle a mise dans son 7e opus, « Tiger Run », une autoproduction sortie cette année 2014 chez Riverboat UK Music. Un album de dix titres, riche d’au moins deux ans de préparation, qui vient confirmer ses talents de poétesse, elle qui fait de l’Eton une langue lyrique à souhait. Même si ce n’est pas la seule langue présente dans « Tiger Run », le titre à lui seul sert d’exemple. Anglais donc, Eton, français aussi. Peu importe, parce que comme dit Sally Nyolo, « je suis une ambassadrice des langues… Je ne me pose jamais la question de la langue dans laquelle je chante, je chante ».

Et elle chante sur la société de surconsommation, l’amitié, les malheurs du vin, le dépassement des tabous, le dépassement de soi, la préservation de la paix, la préservation de l’environnement, l’importance du salut, qui est comme donner un peu de sa personne, ce dernier point qu’on retrouve aussi dans le besoin de solidarité, l’attention à porter aux autres. Notamment avec le titre « Elle regarde passer ». Autant de messages tissés dans une étoffe faite d’authenticité et de rencontres. Rencontres de rythmes, où le mvet et les instruments classiques se mêlent à d’autres plus exotiques, venant d’Asie du Sud-est par exemple. Où des sonorités orientales font corps avec leurs sœurs équatoriales. Rencontre humaine aussi, avec celui qu’elle nomme « la bible du rock », Boris Bergman, avec qui elle collabore sur « Le faiseur de pluie par tous les temps ». Rencontre aussi avec James Sanger, l’homme aux 18 Grammy awards, producteur et réalisateur de studio, qui aura entre autres travaillé avec Madonna, Phil Collins, U2, Dido…

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« Tiger Run » aura aussi été l’occasion de retrouvailles avec son « grand complice », le batteur ivoirien Paco Séry, 17 ans que leur amour musical dure. Autre occasion, celle de collaborer à nouveau avec Guizmo, chanteur du groupe français Tryo. Formation fan du groupe Zap Mama, dont a fait partie Sally Nyolo. Pour Tryo, elle aura d’ailleurs été parolière. L’autre point commun avec Guizmo, c’est leur engagement en faveur de la planète. Cette conviction se traduit sur la pochette de « Tiger Run », avec la présence du label environnemental FSC. Qui prouve que le papier utilisé pour l’impression provient des Forêts gérées durablement. Et 1% de la vente de chaque album sera prélevé et ira à la préservation de l’environnement.

© Rita DIBA

Populaires cette semaine

To Top