Actu'Vidéo

[ Vidéo ] séparée de ses enfants depuis 15 ans, Yolande Ambiana lance un appel a son ex-Mari

a-bio-155982_4020611833820_1218272791_n

Séparée de ces enfants depuis 15 ans au profit de Me Tchoungang son ex Mari, Yolande Ambiana, artiste d’origine Camerounaise lance ici un appel, a l’occasion de la libération de Michel Thierry Atangana, a son ex époux pour ses droits de mére, bafoués depuis plus d’une décennie.

A l’orée de la Journée Internationale de la FEMME pour ce 08 Mars 2014….

Maître Charles TCHOUNGANG, cher Ex-mari,

Suite à votre récente visite à l’Élysée…

Maintenant que votre prodigalité et vos bons services juridiques, ont permis la libération de l’un de vos clients, privé lui de ses enfants depuis aujourd’hui dix sept ans, mais tout en tenant à préciser que le volet judiciaire de ce dossier n’est de l’ordre ni de ma compétence ni de mon ressort, dans cette Lettre d’amour dédiée à mes enfants, il y a lieu de nous réjouir ensemble de ces retrouvailles tant attendues que je nous souhaite pleines de joie dans cette liesse !!!

Sur la vidéo ci-dessous où vous relatez si bien cette visite à l’Élysée, il est d’ailleurs instructif et passionnant, presque pour moi à en pleurer ! D’entendre le cri lancinant que vous lancez ici publiquement envers votre client concernant ses enfants…

Pendant que les nôtres eux, attendent patiemment le votre à mon endroit depuis près de quinze ans ! En effet suite à la récente libération de votre client, vous avez annoncé dans l’article suivant, qu’il devrait rejoindre enfin sa famille dont il a été  d’après vous séparé injustement, depuis tout ce temps…

 » Je voudrait dire à son fils, à ses deux enfants, que le combat ne fait que commencer. Un jour viendra où vous serez reconnus ici et là bas, parce que les sangs mêlés :  C’est cela !!! Il faudra qu’un jour que vous sachiez que votre père n’est pas un brigand, n’est pas un escroc… C’est un homme de paix ! Il m’a dit  « le jour où je suis libéré je ne prendrai pas la parole parce que je n’ai rien à dire ». Mais j’espère que le jour où il sera libéré, vous serez tous là pour fêter avec nous, et je suis convaincu que cela arrivera ! Qui eut pensé en 1961, que Mandela serait libéré. Il l’a été et aujourd’hui il est célébré par le monde entier. Je pense qu’il faut repositionner le cas Thierry Michel Atangana  dans une perspective historique, et il faut que la France s’approprie ce combat.... »  Charles TCHOUNGANG

(Hum…. je n’aurais pas dit mieux )

J’ose alors espérer qu’en recevant vos honoraires, vous pourrez m’envoyer aussi nos enfants dont vous me privez, pour que je puisse enfin les voir, les serrer dans mes bras… Bref,  leur annoncer votre merveilleuse nouvelle !!!

http://www.237online.com/article-77835-liberation-de-michel-thierry-atangana-me-charles-tchoungang-se-lache–mon-client-ne-portera-pas-plainte-pour-l-instant-contre-l-etat-du-cameroun.html

Dix-sept ans ?! Voici la durée de détention de votre client, mais il se trouve que c’est autant l’âge de notre dernière fille aujourd’hui.  Figurez-vous pourtant que c’est lors de son quinzième anniversaire, que j’ai du lui apprendre moi-même via FB, que sa grand-mère est… Blanche !
Et que sa mère en l’occurrence moi (que vous lui avez dit l’avoir abandonnée), n’est devenue ni prostituée, ni folle à lier. comme vous sembliez le suspecter…

Mais il est vrai qu’à sa naissance je fus déjà appelée en urgence dans une mairie de Douala, où vous aviez simplement :

Omis de mettre mon nom sur son acte de naissance….

Alors autant vous dire que cette date est restée gravée dans ma mémoire, et celle de sa grand-mère en question, qui elle a assisté a mon accouchement et entendu son premier cri, pendant que… (Au fait où étiez-vous vous-mêmes ???)

Ainsi à cet effet, pourriez-vous par la même occasion vous enquérir de votre énorme dette en France, pendant que vous vous pavanez tranquillement à la barbe de tous à l’Élysée...

Elle m’est imputée depuis douze ans par le Trésor Français, qui m’a saisie pour payer les loyers de l’appartement parisien du 16 ème arrondissement dans lequel vous m’avez installée en 1999 pour suivre mes soins sur place. Ce fut une bien rude épreuve face à l’insistance de certains clients chez lesquels, devant votre décision d’arrêter mes traitements, je me vis dans l’obligation de me réfugier et confier ma détresse ; Mais un appartement que (souvenez-vous) pour compenser vos frais, vous utilisiez aussi pour recevoir en France vos clients ; Alors dès lors que ma santé se dégrada, et commença à intriguer les dits clients ;Vous avez brusquement cessé de payer son loyer, pourtant stipulé par un bail portant bien votre nom, en m’abandonnant cavalièrement et mourante sur les lieux…

A l’époque vous ne m’aviez pas vraiment laissé le choix, mon pronostic vital étant engagé, j’acceptais toutes vos conditions, autrement vous me laissiez à la rue en me retirant nos enfants….

La suite des événements témoigne que vous avez malgré tout mis vos menaces à exécution, en m’assénant votre phrase effroyable « Un cercueil coûte moins cher qu’une maison » alors même que je sortais de la réanimation. Vous êtes ensuite allé revêtir au Cameroun vos nouvelles fonctions de Bâtonnier.

Mais Bien que notre jugement de divorce ait été rendu je cite :  « à vos torts exclusifs pour faute grave et renouvelée » pendant notre mariage ; Bien que vous ayez ensuite été condamné en France à un an de prison en Juin 2006 ; Avec remise de peine lorsque vous avez accepté sous contrainte à huis clos, et ridiculisé devant vos propres avocats de plaider coupable, sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour abandon de famille… aucun avocat n’a réussi à vous assigner au Cameroun afin de rétablir les Droits élémentaires de nos enfants..

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

J’ai subi quatorze interventions chirurgicales, dont certaines auxquelles vous avez assisté. Ainsi, malgré la maladie à laquelle je fais face et que vous connaissez, je fais de mon mieux pour honorer la scène de mon métier, ce cher métier à travers lequel vous m’avez rencontrée, et qu’il m’arrive d’exercer plus rarement que je l’aurais souhaité, parfois en période d’hémorragie pulmonaire, tout en prenant une bonne dose de calmants et de médicaments. Pourtant, il est vrai que je l’aime ce métier quand, sans déchanter je chante… ME YÉ KUNDE (Je suis libre en langue Bassa)

Mais que dis-je ! Vous semblez bien connaître mon dossier…
En parlant de votre client dans cette vidéo, vous affirmez :

«  Il ne faut pas qu’on l’oublie, parce que l’oubli est l’antichambre de la mort. Dix huit années en isolation ce n’est pas rien. Pour qu’il puisse tenir, c’est qu’il a un mental puissant.! Et il est malade, parce que vous savez, on cache des choses…. Michel est atteint d’une plaie incurable et il a été opéré plusieurs fois dans des conditions compliquées  » (Diable..  Un frère  jumeau ?!)

L’ embêtant dans cette histoire ???

C’est qu’en travaillant ainsi pour solder votre dette pour laquelle vous m’avez épousée comme une bonne couverture sous un régime de biens communs, sans pour autant revoir librement mes enfants, je n’arrive plus à me soigner convenablement et surtout, malgré ma résistance certaine et l’humiliation de ma saisie, cette situation d’esclavage face à vous dans la Société, m’éprouve considérablement …

J’ai des raisons également de m’inquiéter pour la scolarité de votre/ notre fille aînée en France où vous l’avez envoyée faire ses études ;
Son autoportrait affiché sur son profil FB, laisse de plus transparaître le bien triste message «ALONE » (capture d’écran à l’appui).

Alors puisque vous vous occupez si bien des enfants de votre client, vous saurez certainement m’informer sur la question : Qu’en est-il exactement et précisément à ce jour, des subsides et frais d’études dont vous êtes actuellement garant  pour vos /nos enfants ?!

Pour elle comme pour nos deux autres cadets que vous n’autorisez pas à me voir, (au risque de cesser de veiller à leur avenir),  je me vois simplement confinée à épier leur évolution au gré des rares publications que je découvre sur FB, mon seul terrain d’éducation depuis sa création.

Dix-sept ans étant aujourd’hui l’âge de notre fille cadette, il me semble que si j’ai depuis avalé vos couleuvres afin de ne pas tourmenter davantage nos enfants en bas âge, il est aussi grand temps que sonne le glas de leur libération. Vu que vous la clamez pour ces autres enfants, eux-aussi privés cruellement de l’un de leurs parents …

S’il existe entre nous certes quelque sérieux différend, un point commun nous rassemble néanmoins depuis tout ce temps, puisque nous sommes tous les deux devenus, chacun dans son domaine et à sa juste mesure :
D’excellents « Maîtres chanteurs » !

La prochaine visite du Président Français prévue au Cameroun, sera donc une formidable opportunité à saisir (au lieu de me livrer à votre saisie), pour lui rendre (son hospitalisation, Oups pardon !) son « Hospitalité »à votre endroit. ; Et ceci afin de trouver une solution honorable pour nous tous, à cette épineuse question qui enfonce le clou de la profonde peine que je purge actuellement, et qui induit gravement celle de nos enfants. ; Elle dure précisément depuis près de quinze ans, et je n’ai aux yeux de la loi de votre pays autant que du mien, commis aucun crime ! Pourtant, sous les oripeaux de votre fonction face à ma faiblesse dans la maladie, vous vous êtes arrogé le Droit de me les enlever sauvagement.

Alors tout en entreprenant d’innombrables démarches depuis toutes ces années pour les retrouver, pendant qu’ils grandissaient à une vitesse vertigineuse, je suis depuis devenue Ambassadrice Bénévole pour une Association Éducative de Défense des Enfants et des Parents séparés :AEDEPS. Vous voyez, vous pouvez être fier de mon combat pour la Liberté ! Comme vous le clamez haut et fort dans cette splendide vidéo, je ne me suis pas croisé les doigts car j’ai rejoint en quelque sorte vos rangs…

Je prends bien entendu le soin de faire parvenir auprès des services concernés de la présidence, ampliation de ce message pour notre libération ;

Elle aura l’avantage si cela n’est déjà fait, de vous rappeler aussi au bon souvenir du ministère des Finances, dont les services du Trésor m’ont confirmé sur place qu’il ne savaient ni comment, ni où vous joindre.

Par dessus tout cher Ex-mari, accomplissez ce que vous savez faire de mieux sur cette vidéo…

N’est-ce pas notre fête ici ! Faites-en même notre refrain pour accompagner votre magnifique couplet, celui d’où votre rivière ci-dessous coule de ma source privilégiée ; Faites la jaillir pour rassembler sur Terre tous les enfants d’Abraham dans votre fameuse ère de Paix …  Et surtout criez, hurlez à nos enfants !!!

Que jamais je n’ai… Cessé de penser tendrement à Eux.
Ici, » l’intégralité des exposés vidéos de Maître Dupont-Moretti et du Bâtonnier Tchoungang « 

 » Tant qu’il n’y aura pas de combattants de la liberté dans mon pays, mon pays ne trouvera jamais la paix…
Car voyez-vous, la question du respect comme disait le président François Hollande de la Parole donnée….
La parole donnée chez nous a un sens, et cette parole qui est perturbée par beaucoup d’intervenants périphériques finira un jour par triompher! Vous avez beau empêcher la rivière de couler, vous avez beau l’enterrer, elle finit par apparaître quelque part, et tout le monde est obligé de la voir « 
  Charles TCHOUNGANG

http://www.youtube.com/watch?v=kTCzo1Jc4S0

Le cri de Liberté d’une Femme en la MÈRE emprisonnée depuis quinze ans derrière les Barreaux du Silence.
Yolande AMBIANA
04 Mars 2014

Populaires cette semaine

To Top