Features

Révélations de Panama Papers: Edgard Alain Mebe Ngo’o soupçonné de se faire passer pour un homme d’affaires chinois

Edgard-Alain-Mebe-Ngo’o-Panama

Le nom du Ministre des Transports se serrait retrouvé dans la liste des personnalités qu’incriminées par le vaste système d’évasion fiscale. Se référant au journal L’anecdote paru il y’a une semaine, le journal La Nouvelle du lundi 23 mai 2016 révèle qu’une onde de choc a atteint le Cameroun concernant le scandale de l’évasion fiscale au Panama. À en croire le journal, un chinois dénommé, Yan Mia Fu, ne résidant pas au Cameroun a servi à faire partir de l’argent du Cameroun, destiné  faire des transactions en Chine. Selon une source du journal, cet argent a pris la destination du paradis fiscal.

La Nouvelle rappelle que le Cameroun a opéré deux grandes transactions financières vers la Chine depuis quelques années. «Il s’agit de l’acquisition controversée des avions MA60. Et surtout des contrats  d’achat d’armement et de matériel militaire», peut-on lire. Le ministre des Transports Edgar Alain Mebe Ngo’o,  pilotait personnellement le dossier du temps ou il était ministre en charge de la Défense.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une proposition d’équipement militaire du Ministère de la Défense a été faite à l’entreprise chinoise Polytechnologie et à la banque Industrial and Commercial Bank of China, via le Contre-amiral Jean Pierre Nsola, à l’époque attaché militaire à l’Ambassade du Cameroun en chine. La Présidence de la République du Cameroun a parallèlement demandé une contre-expertise du Contre-amiral pour veiller à ce que les prix pratiqués soient ceux évalués par le ministre de la Défense. Cette commande qui comprend des camions militaires des armes, et des tenues militaires est évaluée à près de 75 milliards de FCFA. Mais un second devis évalué au double du paiement initial pour la même commande est présenté par un Franco-italien nommé Franquetti considéré comme étant un homme-écrans de M. Mebe Ngo’o.

Une enquête ouverte par le journal allemand Süddeutshe Zeitung sur les accusations de fraude fiscale à la plus grande banque d’Allemagne, Comerzbank, a permis de mettre la main sur 11,5 millions de documents en provenance du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca. 40 pays dans le monde, dont le Cameroun, sont concernés par ce scandale.

Géraldine IVAHA

Populaires cette semaine

To Top