Football

Retour à un Championnat à 10 clubs pour le football féminin

football-féminin-Phase-de-match-Panthère-Caïman

Les équipés devraient reprendre le chemin des stades ce week-end après une année blanche.Ce 21 mars, le championnat de football féminin devrait reprendre du service. Sur la ligne de départ, 10 équipes : Amazone Fap, Canon filles, AS Diamaré, Femina d’Ebolowa, AS Green City, Louves Minproff, Panthère Security de Garoua, Etow FC de Limbé, AS Police et Vent du Nord. On en comptait pourtant quatre de plus la saison dernière.

« Nous jouons cette année avec 10 clubs, parce que certains ont été suspendus », a expliqué, récemment Céline Eko, la présidente de la commission transitoire du football féminin à la Fecafoot. Une explication qui gêne, quand on se souvient des tribulations qui ont eu cours l’an passé, avec un championnat qui ne s’est pratiquement pas joué.

Alors que le nombre d’équipes en première division était passé de 8 à 10 en 2011, on a assisté à 2013 à un passage à 14 dans un contexte compliqué. Les clubs, qui ont déjà de la peine à boucler les budgets, sont réticents à s’engager sur cette voie. La Fécafoot promet des subventions pour accompagner ce passage à 14 dont la principale justification est le souci d’offrir plus de compétitivité aux joueuses. Mais voilà, après quelques journées, certains clubs décident de boycotter le championnat tant que l’argent promis n’est pas entièrement versé. D’où la suspension de huit équipes, dont certaines emblématiques, pour cinq ans, avec rétrogradation de deux divisions. United Girls de Douala, As Locomotive, Lorema filles, Ecole Franck Rohlicek, Caïman de Douala, AS Kirikou de Garoua, AS Yaoundé V et Emergence de Yaoundé sont donc pratiquement rangés aux oubliettes.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce qui justifierait donc qu’on reparte cette année avec 10 équipes sans que les problèmes décriés depuis des années aient véritablement trouvé une solution. D’ailleurs, le démarrage raté du 8 mars dernier en est la preuve. Alors qu’on annonçait un match inaugural pour l’ouverture de saison entre As Police et Louves Minproff, on a plutôt eu droit à une rencontre de gala entre les filles du Minproff et Panthere Security. Selon Céline Eko, lors de sa récente conférence de presse, ce sont les clubs qui ont demandé à ce que le début de championnat soit repoussé au 21 mars. Visiblement, ils ne sont pas prêts. Il faut donc espérer que les choses sérieuses commencent enfin ce week-end. L’ombre d’une nouvelle saison blanche n’en est pas loin.

Josiane R. MATIA

Populaires cette semaine

To Top