Features

Recrutement à la fonction publique: jusqu’à 50 000 F CFA pour la composition des dossiers

concours-recrutement-Fonction-publique

Les frais exorbitants nécessaires pour la composition des dossiers seraient responsables du peu d’engouement observé depuis le lancement de l’opération de recrutement de 1500 jeunes à la fonction publique, le 13 juillet dernier.

Des candidats ont confié au journal La Nouvelle Expression, édition du jeudi 23 juillet 2015, avoir déboursé entre 40 000 F et 50 000 F dans la certification des pièces, ou dans l’établissement de certains documents. Il s’agit notamment des copies certifiées de l’acte de naissance, l’attestation de réussite, le casier judiciaire, l’attestation du diplôme, etc.

Un candidat a confié au journal avoir déjà dépensé « 30 000 F, y compris les frais de taxi et je n’ai pas encore déposé le dossier ainsi que les frais de concours. Je trouve qu’on demande u  peu trop au niveau de la composition des dossiers ». Un autre, candidat au concours de formation de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) a raconté ce qui suis : « si je comptais par exemple présenter trois concours, je me serais retrouvé à dépenser plus de 100 000 F CFA que je n’ai pas ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon le communiqué officiel, les concours directs sont ouverts aux jeunes dont l’âge varie entre 17 et 29 ans, pour les candidats au recrutement dans les catégories C et D. Et de 17 à 34 ans, pour ceux des catégories A et B. Ceux de ces catégories doivent être titulaires des diplômes de formation académique générale requis ou de formation professionnelle.

Les concours de formation, quant à eux, sont ouverts aux jeunes dont l’âge varie entre 17 et 31 ans pour les candidats externes et de 40 ans au plus pour les candidats internes. Quinze spécialités sont ouvertes. Notamment : l’INJS (115 places) ; le Cenajes (160 places) ; les Affaires sociale (25 places) ; le Cadastre (40 places) ; les Eaux et forêts (100 places) ; l’Elevage, la pêche maritime et les industries animales (120 places) ; le Génie civil (80) ; la Production rurale (120) ; la Santé publique (490) ; l’Informatique et téléinformatique (25) ; la Documentation (25) ; les Techniques télécommunication (21) ; les Postes et télécommunication (39) ; les Mines et géologie (15) ; les Techniques industrielles (35).

Les lauréats seront au terme de leur formation, intégrés dans la fonction publique.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top