Features

Réaménagement: Les pleurnicheries de Pierre Moukoko Mbonjo

moukoko_mbonjo

Ministre déchu du réaménagement du Gouvernement du 2 octobre 2015, Moukoko Mbonjo, essaye toujours de se faire une place au soleil, près du Chef de l’Etat. Pierre Moukoko Mbonjo, ex Ministre camerounais des Relations Extérieures, Minrex, s’est vu enlevé à son poste alors qu’il représentait la Cameroun au siège des Nations-Unies à New York. «Il semble qu’il n’en revient toujours pas, au point de contacter sans cesse les chefs d’Etats d’Afrique centrale afin qu’ils interviennent pour lui auprès de Paul Biya», tire-t-on des colonnes du journal L’anecdote du lundi 19 octobre 2015.

D’après le journal, cet originaire du Nkam nourrirait l’espoir de se voir nommé Directeur général d’une grande société ou encore Secrétaire général du comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc), parti au pouvoir. Curieuse ambition car, très impopulaire, Moukoko Mbonjo n’avait pas réussi à faire  triompher les listes de son parti dans son propre Nkam natal aux dernières élections.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Moukoko Mbonjo n’avait pas non plus une popularité positive au sein de son département ministériel. Très peu de collaborateurs ont regretté son départ. Ses collaborateurs «Le soir de son limogeage ont fêté son départ» lit-on. Beaucoup se plaignaient du favoritisme qui régnait dans les services. «Je ne suis pas de chez lui» ou encore «je ne fais pas partie de son réseau», sont les raisons pour lesquelles ses collaborateurs se seraient sentis mis à l’écart de certains avantages dus, apprend-on.

Son successeur Le Jeune Mbella Mbella quant à lui, est un peu perçu comme un messie, qui vient bouger les choses. «L’ordre revient peu à peu à la maison», lit-on dans le journal. Le nouveau Minrex serait à pied d’œuvre pour tout remettre à sa place. Il entend ainsi nettoyer le grand bazar laissé par son prédécesseur.

Géraldine Ivaha

Populaires cette semaine

To Top