Features

En quatre ans d’activités, voici les réalisations du Tribunal Criminel Spécial

développement-Tribunal-Criminel-Spécial-tcs-2

Dans son édition du 1er juin 2016, le Quotidien Emergence dresse le bilan du Tribunal Criminel Spécial (TCS). Un bilan qui survient après quatre années d’activités de l’institution. En réalité, c’est en octobre 2012 que le TCS est entré en scène. Au rang de ses premiers clients, on compte Olanguena Awono, l’ancien Ministre de la Santé publique. Le journal indique donc qu’il a aujourd’hui à son actif 43 affaires, 65 personnes poursuivies, 31 acquittements, «1 personnalité effectivement libérée».

Au sujet des affaires traitées par la juridiction et dont le compte est porté à 43, le journal souligne qu’il tient les chiffres du Ministre de la Communication «lors d’une conférence de presse donnée en date du 24 mai 2015». Lesdites affaires touchent entre autres des ex-Ministres, les Ministères ainsi que leurs déconcentrés. Sans oublier les sociétés publiques et parapubliques. «L’un des Ministères les plus impliqués ici est le Ministère des Finances avec plus de 15 affaires», écrit le quotidien.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Concernant les 31 acquittements. On peut citer parmi tant d’autres dans l’affaire Lydienne Eyoum, Polycarpe Abah Abah acquitté pour faits non établis. Dans l’affaire Ambassa Zang, Scholastique Henriette Simone Bikié, la Sous-directrice des Ressources Humaines au Ministère des Travaux publics, qui a été acquittée. Dans l’affaire Iya Mohammed, Lucien Fotso, le responsable la comptabilité à la Société de Développement du Coton (SODECOTON)  qui a été aussi acquitté.

Haman Adama est désigné comme étant la seule personnalité qui jusqu’ici a été libérée. «Elle a restitué le corps du délit s’élevant à plus de 212 millions de Francs CFA le 15 février 2013», écrit le journal. En septembre de la même année, elle a recouvré la liberté.

Dans ce bilan, le Tribunal Criminel Spécial a recouvré, «selon le MINCOM, 552 millions 588 milles 642 Francs CFA». L’État réclamait «toujours selon le MINCOM en 2015, 4 milliards 587 millions 756 mille 658 Francs CFA».

Liliane J. Ndangue

Populaires cette semaine

To Top