Dossiers

Ras-le-bol : les Camerounais réclament le retour de Song, Eto’o et Kameni

Song-Etoo-Kameni

Les supporters de l’équipe nationale crient leur ras-le-bol au lendemain d’une défaite (0-3) concédée dimanche face aux Supers eagles du Nigeria, en match amical. «Ça ne va plus ! Nous sommes fatigués des joueurs anodins, qui nous couvrent de honte». Ces paroles sont certainement dues à la déception d’un fan de la sélection du Cameroun humiliée par le Nigeria, dimanche dernier en Belgique, au cours d’un match organisé dans le cadre de la journée Fifa.

Des supporters qui n’avaient plus connu une telle déception depuis la Coupe du monde 2014 au Brésil, quand le Cameroun avait été éliminé au premier tour après trois défaites face au Mexique 0-1, la Croatie 0-4 et le Brésil 1-4. Les fans en colère estiment que l’entraîneur devrait surtout mettre l’accent sur des joueurs d’expérience en vue des prochaines échéances internationales, notamment les éliminatoires de la Can Gabon 2017 et celle du Mondial 2018 en Russie. Le retour de Samuel Eto’o, attaquant vedette et ancien capitaine des Lions indomptables est donc d’actualité. L’expérience du joueur d’Antalyaspor en Turquie serait bénéfique à l’équipe nationale qui n’arrive plus à s’imposer.

Song-Etoo-Kameni

Âgé de 34 ans, Eto’o est considéré comme l’un des meilleurs footballeurs au monde de sa génération et l’un des plus grands joueurs africains de tous les temps. C’est un véritable renard de surface, qui a marqué 130 buts en cinq saisons avec le Fc Barcelone. En 2009 avec le club espagnol, puis en 2010 avec l’Inter Milan, il est devenu le premier et le seul joueur à remporter deux triplés (championnat-Ligue des champions-Coupe) consécutifs. Il est le seul joueur en activité avec Cristiano Ronaldo, Raúl et Lionel Messi à avoir réussi à marquer dans deux finales de Ligue des champions et le quatrième joueur, après Marcel Desailly, Paulo Sousa et Gérard Piqué, à avoir remporté la Ligue des champions deux années de suite avec deux équipes différentes. Eto’o est aussi le seul Africain à l’avoir remportée à trois reprises.

Il est considéré comme le meilleur numéro 9 de l’histoire du FC Barcelone par le club et ses socio. Avec l’Ivoirien Yaya Touré, ils sont les deux seul joueurs à avoir reçu à quatre reprises, le titre de Ballon d’or africain de l’année en 2003, 2004, 2005 et 2010; l’ivoirien étant le seul à l’avoir remporté quatre fois de suite. Samuel Eto’o a remporté les Jeux olympiques 2000 de Sydney, il a gagné les Can 2000 et 2002 et a participé aux coupes du monde 1998 en France, Corée-Japon 2002, Afrique du Sud 2010 et Brésil 2014. Il est le meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables et meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des nations, ainsi que le meilleur buteur de l’histoire du RCD Majorque.

Alexandre Song et les autres…

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Écarté de l’équipe après le mondial brésilien pour des problèmes disciplinaires, Alexandre Song n’a jamais cessé d’évoluer régulièrement à West Ham. L’ancien sociétaire de Bastia en première division française, Arsenal et Charlton Athletic en premier league et Fc Barcelone en liga espagnole âgé de 28 ans est sans doute la pièce manquante du puzzle. C’est souvent à lui qu’échoit l’organisation du jeu des Lions indomptables. Sa polyvalence, son engagement physique et sa lecture de jeu seraient des atouts de poids. Alexandre Song commence à être convoqué avec la sélection camerounaise en 2005 alors qu’il n’a que 18 ans, mais doit attendre 2008 pour porter le maillot des Lions Indomptables pour la première fois lors de la Can organisée au Ghana. Malgré l’échec en finale de la Can 2008 contre l’Égypte (0-1), le milieu de terrain camerounais fera partie de l’équipe type du tournoi. Non retenu par Volker Finke pour la Coupe d’Afrique des nations 2015, après un Mondial catastrophique, il mettra un terme à sa carrière internationale. Toutefois, son retour n’est pas à exclure. L’associer à nouveau à Jean II Makoun, qui a rejoint Samuel Eto’o en Turquie, remettrait les Lions sur les rails.

Le compartiment défensif ne s’en porterait que mieux avec le come-back espéré aussi de Benoît Assou-Ekotto. Après une saison passée sur le banc de touche de Tottenham en Angleterre, le latéral gauche des Lions indomptables a retrouvé le goût de jouer à Saint-Etienne, club de ligue 1 française avec lequel il réalise de bonnes performances et fait partie de l’équipe type de la saison. Volke Finke, l’entraîneur des Lions indomptables de plus en plus contesté et critiqué, est donc sous pression. Le retour de Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt à la tête du ministère des Sports et de l’Éducation civique suscite néanmoins beaucoup d’espoirs. Ce connaisseur des milieux du football avait déjà conduit le Cameroun au sacre olympique en 2000. C’est aussi sous sa houlette que la bande à Rigobert Song Bahanag remporta la Can 2002 au Mali, avant d’atteindre, un an plus tard, la finale de la Coupe des Confédérations en France. Adepte du travail bien fait, il ne tolérera pas les tâtonnements du sélectionneur national qui se comporte comme un marchand de joueurs.

Idriss Carlos Kameni

Longtemps resté à l’ombre du Mexicain Guillermo Ochoa, le gardien de but camerounais de 31 ans connaît un début de saison impressionnant à Malaga, en Espagne. Fabrice Ondoa titularisé dans la cage des Lions au lendemain de la coupe du monde 2014 n’a ni l’expérience, ni le charisme nécessaire. Tout le contraire de Kameni qui a commencé une brillante carrière internationale en remportant la médaille d’or des Jeux olympiques en 2000. Plus tard, il a participé à plusieurs compétitions comme la coupe d’Afrique des nations qu’il remporte en 2002 en tant que deuxième gardien, et finaliste de l’édition 2008 en tant que premier gardien. Il participe également à la Coupe du monde en 2002 en tant que deuxième gardien et en 2010 en tant que second gardien. Il perd en finale de la Coupe des Confédérations 2003 face à la France.

La piste Kameni n’est donc pas à négliger. C’est le seul gardien camerounais véritablement en activité dans l’un des meilleurs clubs européens. L’absence de Kameni est incompréhensible au moment où les pouvoirs publics et la Fédération camerounaise de football décident enfin de parler d’une seule voix, pour construire une nouvelle équipe conquérante et disciplinée, un peu à l’image de la dream team conduite par Roger Milla, Thomas Nkono, Omam Biyik, Emmanuel Kundé et Louis-Paul Mfédé de regretté mémoire, qui avait fait sensation en atteignant les quarts de finale du Mondial 1990 en Italie, après une victoire historique obtenue sur les champions du monde argentins eux-mêmes conduits par la star planétaire Diégo Maradona.

© La Météo : Nadine Bella

Populaires cette semaine

To Top