Features

Région du Nord: Pas de locaux pour la sous-préfecture de Garoua IIe

Faute d’infrastructure, les stagiaires dans ce service administratif font leur apprentissage en pleine air.
Pas la peine d’aller à la sous-préfecture de l’arrondissement de Garoua IIe pour faire signer un document, surtout quand le chef de terre n’est pas là pour vite vous servir et vous libérer de sa boite à sardine. Vous serez bien accueillit par le personnel, mais vous n’aurez même pas là où poser votre pied pour être servit.La sous-préfecture de Garoua IIe créée en 2007 suite à la création de nouvelles unités administratives est encore la seule sous-préfecture dans le département de la Bénoué qui n’a pas bénéficié d’une bâtisse à l’hauteur de ce qu’elle présente.Une fois dans la petite pièce qui sert de secrétariat, salle d’attente, bureau d’archives, bureaux des chefs de services et tout, n’ayez pas un gros corps sinon vous allez bousculez tout sur votre passage. Si vous avez la chance de franchir la porte du sous préfet, c’est avec beaucoup de courtoisie que vous serez servit une chaise qui risque de vous déchirer le pantalon où vous envoyer au sol.Depuis sa nomination, le sous préfet de Garoua IIe, Francois Mabaya Essomba, va à pied sinon à moto si l’occasion se présente pour le représentant du chef de l’état dans cet arrondissement. L’image n’est pas de tout belle à voir pour ce chef de terre qui doit souvent arriver en retard dans les réunions faute de moyens de locomotion. Il y a de quoi l’autorité de l’état est souvent bafoué dans cet arrondissement. Comment respecter un représentant du chef de l’état dont ses services sont logés dans une chambrette à deux pièces et qui va à pied ?

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 


Peter Kum

Populaires cette semaine

To Top