Economie

Que vient faire benjamin Rothschild au Cameroun ?

baron_benjamin_de_rothschild_full

Apres les visites haut-profil de Laurent Fabius et de Bernard Cazeneuve, respectivement Ministres français des Affaires Etrangères et Ministre de l’Intérieur, Benjamin de Rothschild rend visite à notre pays. La chaleureuse réception qu’a réservée le président Biya à ce financier si un temps s’en faut révèle son influence.

Un diner de travail avec le couple présidentiel camerounais de près de 3 heures n’est pas une chose anodine. Fabius et Cazeneuve n’ont pas eu droit à cet honneur. Mais Benjamin de Rothschild n’est pas un financier ordinaire. En fait l’évocation de son seul nom fait dresser les cheveux sur la tête ou battre le cœur à ceux qui savent ce qu’il représente vraiment selon qu’ils sont leurs adversaires ou alliés.

Dans son article intitulé : Afrique, Comment Briser Les Chaines De la Domination Etrangère, Qui Contrôle Vraiment l’Afrique ? Paul Daniel Bekima donnait comme suit la hiérarchisation des niveaux d’influence dans le monde

  1. Les commanditaires et sponsors c’est -à -dire ceux qui financent les opérations. Ce sont les véritables maitres du monde, encore appelés Banquiers Internationaux, parmi lesquels on retrouve des familles telles que Rothschild, Rockefeller, Warburg, les Lehmann et des groupes financiers tels que Goldman Sachs, Chase Manhattan Bank de New York, les frères Lazare de Paris ou Israël Moses Seif Banks en Italie
  2. Les architectes (c’est-à-dire ceux qui conçoivent, planifient, et recrutent les exécutants), les facilitateurs et les complices tels que Henry Kissinger, Georges Schultz, Zbigniew Brzezinski ou Dick Cheney.
  3. Les exécutants et les organisateurs sur place parmi lesquels on retrouve les chefs d’Etat et chefs de gouvernements
  4. Les hommes de mains et les bras armés, essentiellement les services de renseignement et les firmes militaires privées telles que Blackwater devenu Academia dans lesquelles ils recrutent des mercenaires lorsqu’ils ne veulent pas impliquer les Etats dans leurs operations.

Mayer Amschel Rothschild (1744-1812), le fondateur de l’empire des Rothschild dit ceci un jour, Laissez-moi battre et contrôler la monnaie d’une nation et je me fous de qui fait les lois. Et c’est ce qu’il s’évertua de faire. Originaire d’Allemagne, il déploya ses 5 enfants  dans les centres bancaires stratégiques les plus importants d’Europe, précisément 5 pays, la France, l’Italie, l’Autriche, l’Angleterre et Allemagne pour y créer des sociétés financières, principalement des banques.

  • La branche de Vienne en Autriche fut contrôlée par Salomon Mayer Rothschild
  • La branche italienne fut fondée par Calmann Mayer Von Rothschild
  • La branche allemande fut créée par Asmchel Mayer Rothschild qui s’installa à Frankfurt et qui porte à une inversion près le même nom que son père.
  • La branche anglaise est le travail de Nathan Mayer Rothschild
  • La partie française fut créée par Jacob de Rothschild dont les descendants sont Guy de Rothschild, David de Rothschild fils de Guy, Edmond de Rothschild dont le fils est Benjamin de Rothschild, l’hôte du président Biya.

Dans ces pays à travers des intrigues et manipulations que nous n’avons pas l’espace d’expliquer (qui peuvent être lus dans le livre d’Edward Griffin, auteur de The Creature From The Jekyll Island) et beaucoup d’autres, la plus remarquable étant celle ayant abouti à la création de  Federal Reserve Bank, la banque centrale américaine,  ils ont pris le contrôle du système financier et des banques centrales de ces pays. Ainsi à la place des gouvernements, avec d’autres familles investies (JP Morgan, Rockefeller, Warburg, Lehman Brother’s, Les frères Lazare de Paris, Goldman Sachs, Israël Moses d’Italie) dans le monde de la finance ils battent la monnaie des nations et contrôlent leurs destinées.

Ces familles sont les véritables propriétaires du dollar et de l’euro, donc du franc CFA qui profite beaucoup plus, nous devons le dire, à l’Etat et la classe dirigeante française qu’ à ces financiers. Ce sont donc elles qui en réalité derrière les gouvernements de France et d’Allemagne veulent mettre la Grèce, l’Espagne, le Portugal en captivité financière comme le sont déjà les peuples africains et américains.

Ces familles sont derrière la plupart des conflits dont ils financent en général les 2 camps et à travers lesquelles elles font énormément d’argent. Pendant la guerre civile américaine par exemple elles ont financé le Sud et le Nord, les 2 entités en conflit poussant le président Lincoln à dire qu’il se souciait beaucoup plus des banquiers qui se cachaient dans l’ombre que les armées confédérées qu’il avait en face de lui. Ce sont elles qui ont aidé Hitler à développer sa machine de guerre alors que ces banquiers internationaux vivaient en Occident dont ils contrôlaient une partie de l’économie. Dans la guerre qui opposa la France à l’Angleterre, de 1813 à 1815, Nathan finança l’effort de guerre britannique alors que ses frères soutenaient la France. En effet les gouvernements s’endettent auprès de ces financiers pour soutenir leur effort de guerre.    C’est par exemple Lionel de Rothschild, le fils de Nathan qui finança le gouvernement britannique pour près de 4 millions de livres sterling pour sa participation dans le Canal de Suez.

Parce qu’ils contrôlent la monnaie, les banquiers internationaux ont une grande influence sur les marchés financiers, l’économie, les medias et sont capables de provoquer des crises financières. Celle de 1939 comme la toute dernière de 2008 qui fut provoquée principalement par Goldman Sachs ont pour but de dépouiller les masses et de s’accaparer les richesses, l’objectif ultime étant la mise en place du Nouvel Ordre Mondial.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ces familles sont la vraie puissance derrière les chefs d’Etats occidentaux dont elles financent les campagnes et  contrôlent à travers des institutions telles que le Council of Foreign Relations aux Etats-Unis et le Royal Institute of International Affairs en Angleterre ainsi que les sociétés secrètes telles que le Bilderberg et la Commission Trilatérale auxquels appartiennent les hommes politiques influents américains, européens et asiatiques.

Donc Benjamin de Rothschild est un très gros calibre, membre de la famille la riche et la plus puissante du monde, un homme plus influent que François Hollande, le président français qui comme les autres politiciens français ne sont que des garçons de course à ses yeux.  L’hôte du président Biya est né le 30 Juillet 1963 d’Edmond de Rothschild et de Nadine Lhopitalier. Il est marié à Ariane Langrier avec qui il a eu 4 filles. C’est officiellement la 20e fortune de France avec 2,9 milliards d’euros mais nous croyons qu’il pèse beaucoup plus, ces banquiers internationaux ne voulant pas choquer le public par le colossal montant de leur fortune. Ellen Brown, auteur de The Web of Debt ou La toile de la dette affirme par exemple que la famille JP Morgan pèse 1200 milliards de dollars et la famille Rockefeller (propriétaires de Citibank) qui a bénéficié du financement de la famille Rothschild a une fortune de 1100 milliards de dollars. De façon évidente la fortune combinée de la famille Rothschild dépasse le plus élevé de ces montants. Vous ne verrez pas ces chiffres dans les journaux parce que ces familles ont imposé une sorte « d’omerta » la loi du silence dans les medias qui ne parlent presque pas d’elles.

En 1989, il créa sa propre compagnie, la Compagnie de Trésorerie Benjamin de Rothschild devenue Compagnie Benjamin de Rothschild SA, spécialisée dans la gestion du risque financier. Apres la mort de son père en 1997, il devint le Président de l’Empire des Rothschild en France,  Benjamin &Edmond Group aujourd’hui appelé Edmond de Rothschild Group. C’est donc un homme extrêmement puissant qui a rencontré le président Paul Biya, vendredi dernier.

Sa présence au Cameroun signifie que le problème camerounais de la France est  extrêmement grave. Est-ce simplement parce que la France est en train de perdre sa position de rente au Cameroun et en Afrique Centrale que ce gros calibre s’est déplacé ou ont-ils découvert des richesses qu’ils ne nous révèlent pas ? De quelle société française opérant au Cameroun est-il le propriétaire ? Est-il la fortune derrière le groupe Bolloré qui comme Pompidou a travaillé dans le passé pour eux ?

De toute façon, il doit être venu tenir l’un des deux langages au président Biya : un langage de flatterie et de promesses d’investissements ou une mise en garde. N’étant pas un diplomate, il n’est pas tenu de respecter le double langage diplomatique.  Ce n’est pas inhabituel pour un président africain de s’entendre tirer les cheveux à l’abri des indiscrétions de la presse, dans le secret des salons dorés. Honoré N’Gbanda Nzambo, ancien conseiller spécial du président Mobutu raconte dans son livre  nb Les Derniers Jours Du Marechal Mobutu que lorsque Clinton arriva au pouvoir, il envoya Bill Richardson au nom du gouvernement américain qui soutenait Joseph Kabila, dire sans ambages au président Mobutu que s’il ne quittait pas le pouvoir, son corps serait trainé dans les rues de Kinshasa. Il nous a été rapporté qu’un autre président d’un pays d’Afrique du Centre-Est  francophone avait été menacé de renversement et de poursuite à la CPI s’il n’exécutait pas les instructions qu’on lui donnait.

Plus, probablement, étant donné la logique des autorités françaises qui veulent amadouer  et apaiser le pouvoir de Yaoundé après l’échec de la tentative de mise à feu et à sang du Cameroun, et surtout la sophistication de cet hommes d’affaires,  il est venu avec un langage flatteur, à son propre compte. Ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle d’abord parce que quand ce genre de personnages qui ont soumis des peuples dans la captivité financière commencent a s’intéresser à votre pays, c’est qu’il y a quelque chose de très gros qu’ils veulent. Ensuite, le Cameroun comme les autres pays d’Afrique ne peut se développer en comptant uniquement sur des promoteurs du capitalisme agressif qui tout en créant localement quelques centaines et peut-être milliers d’emplois à travers leurs entreprises remportent chez eux la plus-value, la véritable richesse concentrant entre les mains de quelques individus la richesse mondiale. Nous devons petit à petit comme l’Iran ou l’Inde avoir le courage de susciter la création d’entreprises privées ou publiques qui au contact d’entités extérieures vont acquérir de l’expérience dans la gestion de grands projets et finalement contribuer à la production de la richesse. Le développement du Cameroun passe par les Camerounais

Qu’est donc venu faire Benjamin de Rothschild au Cameroun ? C’est l’attitude et les actions du président Biya dans les jours et semaines qui viennent qui nous donneront une idée du message qui lui a été servi.

© le Sphinx Hebdo : Gabriel Makang

Populaires cette semaine

To Top