Features

Quart de finale: Les premiers chocs des ce vendredi

quarts-de-final-Brésil-Colombie.

La compétition entame sa dernière ligne droite ce vendredi avec deux grosses affiches. France-Allemagne et Brésil-Colombie.

Deux grosses affiches des quarts de finale

On a peur pour le Brésil. Le pays organisateur joue ce vendredi son quart de finale contre la Colombie. Et si la Seleçao bénéficie depuis le début, du soutien indéfectible des 200 millions de Brésiliens, les prestations sur le terrain n’ont pas toujours été à la hauteur des attentes de la masse de supporters. L’équipe de Luiz Felipe Scolari a été à la peine devant pratiquement tous ses adversaires jusqu’ici. A l’image du huitième de finale pénible remporté face au Chili le week-end dernier. Dans ce contexte, hausser son niveau de jeu est carrément un enjeu de survie pour Thiago Silva et ses camarades. Car en face, il y a la Colombie, véritable machine à gagner, qui a tout écrasé sur son passage.

Sur la base de leurs prestations respectives depuis le début, la Colombie part logiquement favorite. Avec 4 victoires en autant de matches, les joueurs de José Pekerman ont marqué 11 buts et en encaissé seulement deux. Leurs adversaires ont présenté un football plus laborieux : qualifiés aux tirs aux buts, les Brésiliens ont obtenu deux victoires et deux matches nuls dans le temps réglementaire, six buts marqués, trois encaissés.

Le match de vendredi, ce sera aussi une belle opposition d’individualités. Avec d’un côté, Neymar, la star déclarée et adulée bien avant le Mondial. Et de l’autre, James Rodriguez, la star révélée par cette coupe du monde 2014. Le premier a porté la sélection brésilienne avec ses quatre buts. Quatre buts qui ont permis au Brésil de progresser dans la compétition, malgré des difficultés réelles dans le jeu. Le deuxième est le grand homme du Mondial. Meilleur joueur du premier tour, meilleur buteur depuis le début du deuxième tour, le meneur de jeu colombien a explosé au Brésil. Un talent à l’état pur, symbole d’une équipe conquérante qui a su gagner ses lettres de noblesses sur le terrain, avec du beau jeu et des résultats probants.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans l’autre quart de finale de ce vendredi, on assistera à un nouvel épisode des historiques confrontations France-Allemagne. Où l’émotion des expériences passées – notamment cette demi-finale épique de 1982 – en rajoutera forcément à l’enjeu. Le choc entre les deux voisins d’Europe occidentale est toujours un grand rendez-vous. Et cette année encore, il est plein de promesses. Les deux pays connaissent en effet une bonne coupe du monde dans l’ensemble. Mais davantage côté français, où la génération des Benzema, Matuidi, Pogba… a déjà fait oublier la scandaleuse campagne de 2010 en Afrique du Sud. Deux victoires et un match nul ont propulsé les Bleus en huitième de finale. Et une victoire nette sur le Nigeria leur offre ces retrouvailles avec la Nationalmannschaft. Une équipe allemande qui a commencé fort en ruinant les ambitions du Portugal de Cristiano Ronaldo (4-0), avant de baisser sérieusement en régime. Depuis cette entrée fracassante, les hommes de Joachim Löw se sont montrés plus poussifs. Loin de la forme qu’ils avaient affichée lors de l’édition précédente. N’empêche, les Allemands sont restés fidèles à leur réputation d’équipe efficace.

Les affiches des quarts de finale représentent bel et bien la crème de ce Mondial. Elles opposent les huit meilleurs de la phase de groupe. Les oppositions de styles et le jeu des individualités devraient garantir le spectacle.

Yves ATANGA

Populaires cette semaine

To Top