Actu'Décalée

Pyschose : deux kamikazes présumées aux arrêts à Bertoua

Bandjoun-prison-enfant -police-arrete-brigangs-voleur-Express-union-N’Djamena

Âgées de 17 et 13 ans respectivement, elles se rendaient à Yaoundé où elles étaient attendues. Les nommées Gouem Zenabou et Djeko Mounira, deux jeunes filles âgées respectivement de 17 ans et de 13 ans, de nationalité burkinabè, sont aux arrêts. Selon leurs affirmations, elles allaient à Yaoundé où elles devaient rencontrer un de leurs compatriotes, un certain Ibrahim dont elles avaient du reste les contacts téléphoniques.

Pour atteindre leur destination, Gouem Zenabou et Djeko Mounira qui viennent du Burkina Faso sont passés par le Nigeria, sans guide. Arrivées à Bertoua samedi dernier, elles devaient poursuivre leur chemin à bord d’un bus de la compagnie de voyage « Danay Express ». Mais, l’attitude qu’elles adoptaient a attiré l’attention. En réalité, leurs agissements reflétaient les portraits-robots des suicidaires tels que brossés le 23 juillet 2015 par le délégué régional de la Sûreté nationale et le commandant de Compagnie de gendarmerie de l’Est au cours d’une réunion de sécurité présidée par le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est ainsi  qu’un informateur saisit le délégué régional de la Sûreté nationale qui dépêche sur les lieux des éléments du commissariat central de Bertoua,  situé à quelques encablures de cette agence de voyage. Les jeunes filles sont alors appréhendées.  Elles sont ainsi entre les mains des agents de la sûreté nationale et passent leur week-end à Bertoua.  Elles ont été entendues ce lundi 27 juillet, puis convoyées à Yaoundé où leurs déclarations seront judicieusement exploitées.

Patrice MBOSSA

Populaires cette semaine

To Top