Features

Prise d’otage : Trois personnes enlevées

Saltaka-otage-combattants-Seleka-anti-Balakas-Boko-Haram-enlevées

Ngan-Ha. Dans la nuit de samedi à dimanche des hommes armés ont kidnappé dans le village Bilassora, à 45 Km de Ngaoundéré, deux éleveurs et un berger.Trois personnes ont été enlevées dans la nuit de samedi à dimanche 31 mai 2015 par un groupe de huit personnes lourdement armées dans le village Bilassora, arrondissement de Ngan-Ha, à 45 km de Ngaoundéré, dans le département de la Vina. 

Le nommé Alhadji Djafarou, éleveur de 57 ans, son neveu Idrissou ainsi que son berger Halilou ont été enlevés aux environs de 19 heures. Selon diverses sources, les trois hommes ont été enlevés alors qu’ils séjournaient dans le ranch d’Alhadji Djafarou.

Les témoins de la scène expliquent que, arrivés dans le village, les ravisseurs ont demandé à rencontrer l’éleveur. Ils ont ensuite pris la direction de la brousse avec leurs otages.

Informés, les gendarmes de la brigade située à sept Km du vilage, sont descendus sur les lieux du kidnapping et ont organisé une battue autour du village. Joint au téléphone par Le Jour, le commandant de la brigade de gendarmerie de Ngan-Ha a confirmé le rapt de deux éleveurs ainsi que du berger. D’après lui, les forces de maintien de l’ordre et de défense sont aux trousses des ravisseurs. Une réunion de crise a eu lieu dans les services du souspréfet.

Pour l’instant, les témoins de l’enlèvement affirment qu’aucune rançon n’a été réclamée.

Hier dimanche une source de votre journal proche de l’enquête a indiqué que les ravisseurs et leurs trois otages ont été aperçus à Bini, un quartier de la ville universitaire de Dang. « Nous avons été informés par nos sources que les trois otages et leurs ravisseurs, au nombre de huit et lourdement armés, ont été aperçus à Bini. Ils allaient vers la ville en traversant le village du côté de la brousse », a confié une source militaire proche de l’enquête.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Depuis lors, les forces de maintien de l’ordre ainsi que des soldats du Bir ratissent la localité à la recherche des otages et de leurs ravisseurs.

Visite

Depuis le samedi 30 mai 2015, le général de corps d’armée René Claude Meka, le chef d’Etat-major des armées, séjourne dans l’arrondissement de Touboro, département du Mayo-Rey. Il est venu se rendre compte du déploiement dans la localité d’un contingent de militaires de l’armée de terre pour traquer les preneurs d’otages et les bandes armées qui écument l’arrondissement de Touboro dans le Mayo-Rey, Belel, dans la Vina, a-t-on appris de sources militaires.

Il a visité, à bord d’un hélicoptère, les localités frontalières avec le Tchad et la Rca, sous la coupe de rebelles et autres bandes armées. Il est accompagné dans son périple des chefs d’états-majors de l’armée de terre et de l’air. Hier dimanche 31 mai 2015, la délégation du général Meka était attendue dans l’arrondissement de Ngaoui, département du Mbéré, région de l’Adamaoua. C’est dans cette localité frontalière avec la Rca que des bandes armées font leurs incursions dans notre pays. Ils enlèvent, tuent, volent et violent femmes et enfants des éleveurs et bergers des localités frontalières avec la Rca.

 A.L.

Populaires cette semaine

To Top