Features

Prêtre pédophile : le cardinal Barbarin doit-il démissionner ?

Cardinal-Barbarin

Le cardinal Barbarin est visé par deux plaintes pour ne pas avoir alerté la justice sur des faits de pédophilie accablant un prêtre. Il est au cœur d`une affaire de pédophilie. Le cardinal Barbarin est visé par deux plaintes pour avoir couvert le père Preynat, qui a abusé de plusieurs enfants dans les années 1980. Selon les victimes, le cardinal Barbarin a été mis au courant dès 2007, mais n`a pas alerté la justice sur ces agissements.

Il a tenté de se défendre dans les colonnes du Parisien, le 9 mars et a notamment déclaré « À l`époque, il y a 25 ans, il ne faut pas oublier qu`on est aussi dans une autre mentalité par rapport à la pédophilie ». Face à ce scandale, le cardinal Barbarin va-t-il démissionner, même s`il affirme que ce « n`est pas d`actualité » ?

Pour Jean-Christophe Buisson, la place du cardinal Barbarin est aujourd`hui « plus que jamais » dans l`Église. « Monseigneur Barbarin, n`est pas le cardinal de Boston, présenté dans Spotlight, et qui couvrait un réseau de prêtres pédophiles aux États-Unis. Il est d`ailleurs connu dans l`Église catholique pour être d`une dureté importante contre les prêtes pédophiles. Il en a d`ailleurs exclu un il y a quelques années », rappelle le directeur adjoint de la rédaction du Figaro Magazine. Il défend le cardinal Barbarin qui a alerté le Vatican dès qu`une plainte a été déposée contre le père Preynat. « Il n`a pas couvert ses actes puisqu`il n`était pas en poste lorsqu`ils ont eu lieu entre 1986 et 1991 », précise Jean-Christophe Buisson.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Bien qu`il reconnaisse que c`est à la justice de traiter de cette affaire, Paolo Levi, admet que « c`est inquiétant, surtout dans un contexte où l`on a nommé le pape François pour, en quelque sorte, révolutionner l`image de l`Église ». Le correspondant de l`agence italienne ANSA explique que « l`omerta du cardinal Barbarin va dans le sens contraire de cette démarche ». Paolo Levi explique : « quand on porte la responsabilité qu`il portait, il aurait dû agir et non se taire ».

Éric Revel qui connaît le cardinal Barbarin, se met à sa place et admet que « ça doit être extrêmement terrible de vivre ce déferlement médiatique ». Le journaliste ne comprend pas comment on peut demander sa démission. « Il faut prendre en compte le sacerdoce. Dans l`Église, la démission, ce n`est pas le sujet. On ne peut pas demander à un homme d`Église de démissionner. C`est comme si vous demandiez au pape François de ne plus croire ».

Marc-Olivier Fogiel

Populaires cette semaine

To Top