Features

Présidentielle 2018: Le ministre Grégoire Owona est opposé aux motions de soutien et aux appels à la candidature de Paul Biya

Pésidentille-2018-Grégoire-Owona-RDPC

Grégoire Owona rame à contre courant. Le ministre du travail et de la sécurité sociale et non moins secrétaire général adjoint du Rdpc (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) au pouvoir  n’est pas enthousiasmé par les motions de soutien et autres appellent à candidatures qui inondent le pays ces derniers mois.

Il l’a dit le dimanche 27 mars 2016 au cours de l’émission « Scènes de presse » diffusé sur la Crtv-Télé.  Grégoire Owona a révélé qu’il n’a signé aucun des appels à candidature qui fleurissent ici et là. Il fait savoir qu’il n’était ni à la réunion des présidents de section du Nyong et So’o son département d’origine ni au meeting du Mfoundi.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pas besoin de faire tout cela selon l’ancien ministre en charge des relations avec les assemblées.  «Je pense que pour faire de la démocratie, il faut qu’on ait des démocrates. Et moi je continue de dire qu’il n’y a pas encore suffisamment de démocrates. Les militants  sont représentés par des responsables de partis issus des dernières élections. Moi j’estime tout simplement que les responsables du parti entre autres présidents de section auraient pu signer ces motions au nom de ceux qui les ont élus ».  Pour celui qui arbore aussi la casquette de vice-président du Comité national olympique et sportif du Cameroun, ces actions laissent croire à l’opinion que le Rdpc n’a même pas suffisamment de militants. « On n’a pas besoin de faire une motion de cinq lignes pour avoir cinq pages de noms! On ne finirait jamais les noms des 3 ou 4 millions de Rdépécistes ».

Robert Ndonkou

 

Populaires cette semaine

To Top