Actu'Décalée

Près de 150 corps abandonnés dans les morgues de Douala

morgue-mort-decede-assassiné-Ngaoundéré

L’information a été révélée au cours d’une rencontre de la plate forme de lutte contre le désordre urbain dans la ville de Douala entre les maires des communes d’arrondissements, le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala et le Préfet du Wouri.

Près de 150 corps sont actuellement abandonnés dans les morgues de la ville de Douala. L’hôpital Laquintinie se taille la part du lion avec pas moins de 100 cadavres dont les propriétaires ne se sont plus manifestés. Paul Naseri Bea, préfet du Wouri appelle les familles concernées à retirer ces dépouilles au plus vite, faute de quoi, elles seront inhumées dans un cimetière de la capitale économique.

Cette rencontre de la plateforme de lutte contre le désordre urbain a été suivie d’une descente sur le terrain, notamment dans l’arrondissement de Douala 5ème où une dizaine d’agences de voyages desservant la partie Ouest du Cameroun ont été détruites ou scellées. L’opération a été menée avec le concours des agents de la police municipale et des forces de maintien de l’ordre. On reproche à ces agences le non-respect des normes.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Leurs aménagements ne répondent pas aux normes des vraies agences gare routière. Il faut des salles d’attente, il faut des toilettes, pour que les lieux soient propres. Maintenant, pour ce qui est du volet gare routière, il faut qu’on ait au moins 1000 à 2000 mètres carrés pour permettre aux bus de faire des manœuvres.» Déplore Fritz Ntone Ntone, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala.

Il appelle ces agences à s’installer à la gare routière de Sodiko à Bonabéri, ainsi que les populations à s’habituer à ce nouveau lieu d’embarquement.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top