Features

Le Premier Ministre signe 07 décrets créant et transformant des établissements scolaires

Philemon_Yang-établissements

Au total, sur l’ensemble des 10 régions, ce sont 166 établissements qui sont créés (80) ou transformés (86) à travers les sept décrets signés ce jeudi 20 août 2015 par Philémon Yang, le Premier Ministre.

Dans l’élément sonore ci-dessous, l’on peut noter globalement:

–        La création de 47 Collèges d’enseignement secondaires (CES) à raison de 05 dans la région de l’Adamaoua, 09 dans le Centre, 03 dans l’Est, 09 à l’Extrême-Nord, 02 dans le Littoral, 05 au Nord, 10 au Nord-Ouest, 03 à l’Ouest et 01 au Sud et ?? au Sud-Ouest ;

–        La création de 33 Collèges d’enseignement technique, industriel et commercial (CETIC) à raison de 01 dans l’Adamaoua, ?? au Littoral et ?? au Nord-Ouest, 10 dans le Centre, 04 à l’Est, 03 à l’Extrême-Nord et ?? au Nord, 07 dans le Nord-Ouest, 04 à l’Ouest, 02 au Sud ;

–        La transformation de 42 CES en lycées à raison de 03 dans l’Adamaoua, 08 au Centre, 01 à l’Est, ?? au Sud, ?? au Sud-Ouest et à ?? l’Ouest ; 02 au Nord et ?? au Littoral, 09 au Nord-Ouest et enfin 14 à l’Extrême-Nord ;

–        La transformation dans la région du Nord de 01 CES en CES Bilingue ;

–        La transformation de 10 CES Bilingue en lycées bilingues à raison de 02 dans l’Adamaoua, 01 à l’Extrême-Nord et au Nord-Ouest, 02 dans le Littoral, au Nord et à l’Ouest ;

–        La transformation de 15 CETIC en Lycées techniques à raison de 02 au Nord, au Centre et à l’Extrême-Nord, 01 dans le Sud-Ouest, 03 au Nord-Ouest et 05 à l’Ouest ;

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

–        La transformation de 18 lycées d’enseignement général en lycées bilingues à raison de 01 au Sud, 02 au Sud-Ouest, au Nord, au Nord-Ouest et à l’Extrême-Nord ; 04 à l’Ouest et 05 dans le Centre.

Pour cette nouvelle rentrée scolaire 2015/2016 qui démarre le lundi 07 septembre prochain, le paysage éducatif camerounais s’enrichit donc de 80 nouveaux établissements scolaires donc 33 CETIC et 47 CES ; tandis que 86 établissements existants changent de statuts.

Reste plus qu’à espérer un changement de physionomie au-delà de simples décrets, dans la mesures où les lycées par exemple accueillent plus d’élèves et d’enseignants que les CES, formatés pour ne contenir que les classes du 1er cycle de l’enseignement secondaire à savoir de la classe 6ème en classe de 3ème.

Il restera aussi à résoudre dans les prochains jours certainement, la question de l’équipement des nouveaux lycées techniques et CETIC en salles de travaux, de TD, ateliers et autres infrastructures ou équipements adéquats pour rendre palpable la formation censée être pratique dans ce type d’établissements scolaires.

Enfin, dernier et non des moindre, le recrutement de nouveaux enseignants et chefs d’établissements pour les 80 nouveaux établissements et les 86 autres transformés, auquel devront s’ajouter  les nominations dans les prochains jours… sans tripatouillages, osons l’espérer.

Patrick Dongo

Populaires cette semaine

To Top