Features

EST: Le sous-préfet de Mindourou tabassé par un commandant de brigade retraité

sous-préfet-bertoua-braquage-jeunesse

Le fait divers s’est déroulé dimanche 29 mai, lors de la fête patronale de la paroisse Saint Jean Apôtre de cette localité du département du Haut-Nyong à l’Est.

Jean Pierre Djato, l’ex commandant de brigade (Cb) de Mindourou, qui vient de prendre la retraite, des suites d’une scène de jalousie dans son ménage, est allé retrouver son épouse en pleine messe. Pour éviter de perturber la célébration eucharistique, le curé de la paroisse le père Philippe Abessolo va tenter de le calmer. C’était sans compter qu’il avait pris un verre de trop, et sans avoir prévu sa réaction, le prélat va recevoir un coup de tête qui va lui coûter deux dents sur le champ.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le sous-préfet François Vougat et son épouse qui étaient parmi les fidèles vont tenter de calmer la furie du Cb. Les deux passeront à leur tour à la trappe. Le sous préfet s’en sort avec un visage malmené par la puissance des poings du forcené. Du cout, la fête patronale tourne au vinaigre. La tournure de l’affaire va obliger le chef de terre à déserter la ville et sa petite famille dans une direction inconnue. Alertée, la compagnie de gendarmerie d’Abong-Mbang va descendre sur les lieux pour mettre la main sur ce Goliath qui, faut-il le rappeler, et d’après les sources administratives, refuse de libérer les lieux depuis qu’il est mis à la retraite. Les mêmes sources indiquent qu’il serait à son quatrième forfait. Le maire de la localité Richard Zengle Ntouth a par exemple été obligé de changer la couleur de son véhicule pour ne pas tomber dans le guet-apens qui lui était tendu par ce dernier. Le correspondant de la chaine de télévision Canal 2 pour l’Est il y a quelques mois a vu sa caméra endommagé et s’était tiré avec une blessure sur la tête après avoir reçu un caillou. Pour l’instant, le sous-préfet François Vougat est allé rencontrer le colonel Joseph Enow Eyong pour présenter les faits. Pendant ce temps, il est sous bonne garde à la compagnie de gendarmerie d’Abong-Mbang où une enquête a été ouverte.

Ange-Gabriel OLINGA B

Populaires cette semaine

To Top